BFM Var
Var

AVANT/APRÈS. Sécheresse: le niveau des gorges du Verdon et du lac de Sainte-Croix au plus bas

Image satellite des Gorges du Verdon le 4 juillet 2022

Image satellite des Gorges du Verdon le 4 juillet 2022 - 2022 Planet Labs PBC

Le niveau des gorges du Verdon et du lac de Sainte-Croix est parfois inférieur de six mètres.

Comme dans toute la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Var subit de plein fouet la sécheresse. Ce phénomène est visible dans les Gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix. Malgré une période habituellement propice à leur rechargement en eau, le niveau de ces deux points reste désespérément bas.

Pour mieux s'en rendre compte, BFMTV.com a pris de la hauteur grâce à des images satellites fournies par Planet Labs.

Le niveau de l'eau au plus bas

Pour mieux visualiser ce déficit, il suffit de comparer l'apparence des Gorges du Verdon entre début avril et début juillet. Sur les clichés ci-dessous, pris le 10 avril 2022 et le 4 juillet 2022, le niveau est visiblement plus bas et laisse apparaître des rochers et des rives bien plus étendues.

Faites glisser le curseur bleu au milieu de l'image pour comparer la situation en avril 2022 (à gauche) et en juillet 2022 (à droite).

Même constat pour le lac de Sainte-Croix. Sur les clichés ci-dessous, pris à une année d'écart, le 18 juin 2021 et le 27 juin 2022, le constat est flagrant. A la même période en 2022, le niveau est bien plus bas. Les rives du lac sont bien plus étendues.

Faites glisser le curseur bleu au milieu de l'image pour comparer la situation en juin 2021 (à gauche) et en juin 2022 (à droite).

Un manque de précipitation

Le niveau d'eau des Gorges du Verdon et du Lac de Sainte-Croix évolue évidemment en fonction de la pluviométrie. Problème, cette année les précipitations ont été insuffisantes.

Dans les Gorges du Verdon, en mai dernier, seuls 80 cm de pluie étaient tombés sur les hauts-sommets, depuis le début de l'hiver, contre six mètres habituellement. Le niveau du lac serait d'ailleurs actuellement de quatre à six mètres inférieurs à la normale.

Au micro de BFM Toulon Var, Bruno Pancrazzi, chef de la base nautique aux Salles-sur-Verdon, constatait vendredi dernier un abaissement de la quantité d'eau dans le lac de Sainte-Croix.

"On est au niveau de ce que devrait être le lac en fin de saison, sachant que ça descend tout l'été", s'inquiétait-il.

Pour le responsable de la base nautique, le niveau du lac était alors inférieur de cinq à six mètres par rapport au niveau habituel, à ce moment de l'année.

Impossible de pratiquer certaines activités

Cet assèchement touche aussi l'activité des deux lieux réputés comme touristiques. Le petit filet d'eau qui s'écoule dans les Gorges du Verdon perturbe la pratique de certaines activités, comme le rafting, le kayak ou encore le canoë.

Il en va de même pour le lac de Sainte-Croix. "Nous principalement la zone de navigation qu'on a, on a une petite île, celle de Costebelle qui est à côté. C'est vrai que, généralement, on aime bien faire le tour, là on ne fait plus le tour (...) Maintenant, c'est une presqu'île en fin de compte", souligne Bruno Pancrazzi, chef de la base nautique aux Salles-sur-Verdon.

De son côté, Damien gérant de la société Surf Center, a lui aussi dû s'adapter à cette nouvelle situation et demande désormais à ses clients de faire preuve de davantage de vigilances dans leurs sorties.

On leur "demande de ne pas s'approcher des berges car il y a des rochers plus gros qu'auparavant", affirme-t-il à BFM Toulon Var, soulignant également avoir des problèmes au niveau des amarrages de ses embarcations.

Les Gorges du Verdon et le lac de Sainte-Croix ne sont pas les seuls de la région touchés par la vague de sécheresse. Dans les Alpes du Sud, le niveau du lac de Serre-Ponçon est lui aussi anormalement bas pour la période.

Théophile Magoria et Solenne Bertrand