BFM Business

Vie privée: sur l'App Store d'Apple, vous saurez désormais ce que les applications savent de vous

Depuis 2008, Apple prétend avoir reversé près de 40 milliards de dollars aux créateurs de logiciels et d'applications téléchargées depuis son App Store.

Depuis 2008, Apple prétend avoir reversé près de 40 milliards de dollars aux créateurs de logiciels et d'applications téléchargées depuis son App Store. - Philippe Hughen-AFP

Apple déploie une mise à jour de l'ensemble de ses magasins d'applications, afin de faire la transparence sur les données recoltées par les différentes applications.

C’était une promesse faite lors de sa dernière conférence annuelle dédiée aux développeurs: Apple va désormais afficher sur l’App Store un récapitulatif de l’ensemble des données personnelles utilisées par chaque application. Chaque développeur - y compris Apple pour ses propres applications - devra ainsi compléter un formulaire pour recenser les différents accès demandés à l'utilisateur.

Comme le précise Apple, toutes les applications, compatibles avec l’ensemble de ses appareils (iPhone, iPad, Mac, Apple Watch, ou encore Apple TV) sont concernées. Les développeurs devront mettre à jour la liste de ces différents accès à chaque nouvelle version de leur application.

La nouvelle interface de l'App Store d'Apple
La nouvelle interface de l'App Store d'Apple © Apple

Trois types de données

Au total, trois panneaux d’information apparaîtront. Le premier regroupe la liste des données utilisées pour suivre les actions de l’utilisateur, par exemple pour enregistrer son comportement sur d’autres applications.

Apple va également afficher l’ensemble des données récoltées et rattachées à l’utilisateur, comme la liste de ses contacts, le suivi de ses achats en ligne, des informations financières ou encore sa géolocalisation. Il s'agit en résumé de toute information pouvant être utilisée pour l'identifier.

Le dernier panneau affiche les données récoltées qui ne sont pas liées à l’utilisateur. Cela peut également concerner la géolocalisation, dans le cadre d'utilisation de données anonymisées.

Ce nouvel affichage est un pas de plus pour Apple, qui mise en grande partie sur la protection de la vie privée pour séduire de nouveaux utilisateurs et conforter ses clients.

Début 2021, Apple mettra en place une nouvelle contrainte pour les développeurs, qui devront obtenir l'accord de l'utilisateur pour suivre son activité à des fins publicitaires. Une mesure qui a entraîné la fureur de Facebook, dont l'immense majorité des revenus proviennent de la diffusion de la publicité ciblée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech