BFM Tech

Wikileaks dévoile les méthodes de piratage de la CIA

-

- - Saul Loeb AFP

Le site a publié des milliers de documents exposant les nombreux outils utilisés par l'agence d'espionnage américaine.

C’est une bombe que vient de lancer Wikileaks : le site a mis en ligne près de 9.000 documents extraits d’un réseau sécurisé du Center for Cyber Intelligence, situé à Langley au quartier général de la CIA.

Ces documents décrivent par le menu les efforts des "hackers officiels" qui développent backdoors, exploits, chevaux de Troie et autres outils pour infecter n’importe quel terminal informatique. On y apprend également que la CIA exploite de nombreuses failles des systèmes d’exploitation, soit pour espionner leurs utilisateurs, soit pour extraire des données en douce, ou encore pour en cacher sur un disque.

Espionnage via les télés connectées

Plus étonnant, la CIA peut aussi s'introduire dans les téléviseurs connectés de Samsung. Le programme Weeping Angel a pour ambition d’implanter un malware dans l’appareil pour écouter ce qui se déroule dans la pièce… même si la télé paraît éteinte, grâce à un "faux mode off".

Et ce n’est là qu’un inventaire bien partiel : la CIA a également mis au point des attaques permettant de passer sous le radar de la plupart des antivirus du marché, dispose de solutions pour décoder les messages chiffrés des messageries WhatsApp, Telegram ou Signal avant qu'ils ne soient cryptés... et a même étudié la possibilité de prendre le contrôle de véhicules grâce à leurs instruments électroniques.

Que la CIA dispose d’un arsenal aussi gigantesque n’est pas vraiment une surprise. Mais voir les secrets de la célèbre agence dévoilés est clairement un nouveau coup dur pour le renseignement américain. Et les révélations ne sont pas terminées, car le site a annoncé qu’il publierait prochainement d’autres documents compromettants.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur 01net.com