BFM Tech

 Voici l'alerte la plus effrayante que pourrait vous envoyer Facebook

-

- - Franco Bouly, Flickr.

Désormais, si vous êtes victime d'un espionnage ciblé, notamment par des agences d'espionnage ou des hackers financés par un Etat, Facebook vous préviendra.

Vous avez peut-être déjà reçu une alerte Facebook vous disant qu’une personne avait tenté de se connecter à votre compte depuis un pays étranger et vous conseillant ensuite de changer votre mot de passe. En cette mi-octobre 2015, le réseau social a décidé d’aller beaucoup plus loin en alertant ses utilisateurs victimes d’une attaque ciblée, menée par des hackers soupçonnés de travailler pour un Etat. Voici le message en question : 

-
- © -

La sécurité des comptes des membres du réseau social est primordiale, indique Alex Stamos, chef de la sécurité au sein de Facebook, dans le communiqué annonçant la mesure. Le responsable explique que cette décision a été prise parce que "ces attaques sont plus sophistiquées et plus dangereuses que les autres".

Le réseau social encourage les individus qui recevront cet avertissement à prendre les mesures nécessaires pour s’assurer de la sécurité de tous leurs comptes en ligne. Et Alex Stamos de préciser que cet avertissement ne veut en aucun cas dire que Facebook a été compromis. Au contraire, cela peut signifier que "l’ordinateur ou smartphone de l’utilisateur a été infecté par un malware". Pour se reconnecter au réseau social, l’internaute recevra un code sur son smartphone.

Le chef de la sécurité de Facebook poursuit en indiquant qu’il n’expliquera pas comment le site détermine qu’une attaque est le fait d’un Etat, pour préserver l’intégrité des méthodes qu’il utilise. Il conclut en espérant que ces avertissements seront appréciés par les internautes en demande de sécurité et assure que "le site va continuer d’améliorer sa capacité à prévenir et détecter les attaques de toutes sortes contre les membres de Facebook". Amen.

a lire aussi sur 01net.com

Facebook : un malware caché dans une vidéo porno infecte plus de 110000 personnes

Cécile BOLESSE