BFM Business

Les Bretons lancent une pétition pour avoir leur emoji

Une pétition demande l'ajout d'un émoji drapeau breton

Une pétition demande l'ajout d'un émoji drapeau breton - DAMIEN MEYER / AFP

Une pétition pour que les géants du numérique soutiennent la candidature de l'emoji drapeau breton a été lancée par une association. Un dossier doit être déposé au Consortium Unicode, l’entité qui étudie et valide les propositions de nouveaux emojis. La pétition a recueilli 1200 signatures.

"Bretons ou amoureux de la Bretagne, nous demandons à Google, Apple, Facebook, Samsung, Microsoft, IBM et Twitter de soutenir la candidature de l’emoji drapeau breton auprès du Consortium Unicode". L’association .bzh, qui assure la promotion de l’extension .bzh (abréviation de Breizh, qui signifie "Bretagne" en breton) pour les sites Web, a lancé la pétition #emojibzh, ont repéré nos confrères de Numerama.

Les auteurs de la pétition relèvent que d’autres territoires français ont déjà leur emoji comme la Martinique, Saint Pierre et Miquelon ou encore les Terres Australes Françaises.

Une candidature rejetée l'an passé 

À l’été 2017, l’association .bzh repère le concours organisé par Emojipedia, le moteur de recherche d'emojis, à l’occasion du Word Emoji Day. Il récompense les icônes les plus attendues par le public. "Nous l’avons découvert un peu tard. Mais grâce à notre réseau, nous avons terminé à la deuxième position", s’enthousiasme Matthieu Crédou, l’un des co-fondateurs de l’association, contacté par BFM Tech.

Quelques mois auparavant, une internaute avait déjà déposé un dossier au Consortium Unicode, l’entité qui étudie et valide les propositions de nouveaux emojis. "Le dossier a été rejeté à cause d’une absence de soutien des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon)", explique Matthieu Crédou. Le Consortium Unicode est notamment composé de représentants de ces grandes entreprises. "Nous avons compris que c’était les GAFA qu’il fallait convaincre", poursuit le breton.

"Ce n'est pas seulement un emoji"

Avec la pétition, l'association espère générer un engouement supplémentaire. "On veut offrir cet emoji au public, aux entreprises et à tous ceux qui arborent le drapeau breton chaque jour", explique Matthieu Crédou. "Ce n'est pas seulement un emoji, c'est un symbole et une reconnaissance de la culture bretonne", poursuit-il. 

La Bretagne est la première région en termes de fierté régionale selon l'étude NewCorp Conseil 2014. Elle est également la plus référencée sur Instagram, via les hashtags #Bretagne. Pour l'instant, la pétition a recueilli 1200 signatures sur les 20 000 espérées.

Le code du drapeau breton existant déjà, Google, Facebook, Apple, Samsung ou Twitter peuvent déjà l'introduire si elles le souhaitent. "Si elles attendent la recommandation d’Unicode, elles font cependant régulièrement des exceptions (le drapeau du Texas est par exemple disponible sur WhatsApp)", précise la pétition. La prochaine réunion du Consortium Unicode aura lieu en septembre. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech