BFM Tech

Le nombre d'utilisateurs français de Facebook baisse pour la première fois

-

- - BFMTV.COM

Facebook devrait perdre 1,3% de ses adeptes français en 2019, d'après les prévisions du cabinet eMarketer. Dans trois ans, moins d'un Français sur deux devrait utiliser le réseau social régulièrement.

Les données viennent alimenter une intuition partagée: Facebook perd plus d'utilisateurs que prévu en France et en Allemagne. C'est du moins l'une des conclusions d'une étude menée par le cabinet eMarketer et dévoilée ce 25 novembre. D'après ses prévisions, 2019 devrait marquer un tournant pour le réseau social le plus populaire au monde.

Pour la première fois, le nombre d'utilisateurs français devrait chuter, avec une baisse de 1,3%. Le premier recul du nombre d'utilisateurs allemands de Facebook date quant à lui de 2018. Le service n'en demeure pas moins le premier réseau social du pays.

De même en France, où Facebook devrait culminer à 27,5 millions d'utilisateurs actifs par mois, contre 17,4 millions pour Snapchat, devant Instagram (15,9 millions) et Twitter (4 millions). N'en reste pas moins que d'ici 2022, moins d'un Français sur deux devrait encore être sur Facebook.

Le nombre d'utilisateurs prévus par réseau social pour 2020.
Le nombre d'utilisateurs prévus par réseau social pour 2020. © eMarketer

Les personnes âgées au rendez-vous

Le mouvement de désertion de Facebook a été amorcé par les plus jeunes. Moins de la moitié des adolescents français et allemands de 13 à 17 ans devraient avoir un compte Facebook actif d'ici la fin de l'année, prévoyait également eMarketer fin août. En France, le cabinet mise sur une baisse de 9,3% du nombre d'utilisateurs de cette catégorie d'âge. Et d'ici la fin de l'année, moins de la moitié des adolescents français devrait se connecter à Facebook régulièrement.

Les plus jeunes délaissent depuis de nombreux mois déjà Facebook pour Instagram (filiale de l'entreprise de Mark Zuckerberg), Snapchat, YouTube ou encore Tik Tok, une application chinoise qui rencontre un fulgurant succès partout dans le monde. En revanche, Facebook compte de nombreuses personnes âgées parmi ses utilisateurs les plus fidèles. D'ici la fin de l'année, le nombre d'inscrits de plus de 65 ans devrait avoir progressé de 2,1%.