BFM Business

Le FBI conseille de masquer la caméra des téléviseurs connectés

Le FBI de Portland (Oregon) lance un avertissement à l'attention des détenteurs de téléviseurs connectés.

Le FBI de Portland (Oregon) lance un avertissement à l'attention des détenteurs de téléviseurs connectés. - Pixabay/ mojzagrebinfo

Certains modèles de téléviseurs connectés comportent une caméra intégrée ou peuvent être dotés d'une caméra amovible, pour passer des appels vidéo. Le FBI recommande purement et simplement de les masquer en dehors des moments d'utilisation.

La technique du bon vieil adhésif, connue pour dissimuler la caméra des ordinateurs portables et smartphones, vaudrait-elle aussi pour les téléviseurs connectés ? Dans un communiqué du 26 novembre, le FBI de Portland, dans l'Oregon, conseille d'en placer sur les caméras de ces appareils, en allant jusqu'à préciser la couleur recommandée: noir. 

"Un certain nombre de téléviseurs récents comportent des caméras intégrées. Dans certains cas, ces caméras procèdent à de la reconnaissance faciale, pour que le téléviseur sache qui est en train de le regarder, et suggère un programme approprié. Certains appareils, qui arrivent sur le marché, permettent quant à eux de passer des appels vidéo", résume le FBI.

Un brin alarmiste, le FBI?

Les modèles de téléviseurs connectés dotés de caméras intégrées restent minoritaires sur le marché. Certains peuvent néanmoins être agrémentés de caméras amovibles. "Si vous ne pouvez pas éteindre la caméra tout en souhaitant le faire, un bout d'adhésif noir constitue une option simple mais efficace", estime le service de police judiciaire américain.

Plus largement, le FBI appelle les détenteurs de téléviseurs connectés à accorder davantage d'attention à la sécurisation de leurs appareils. Cela implique de se renseigner sur les fonctionnalités de son téléviseur et sur la propension de son constructeur à effectuer régulièrement des mises à jour de sécurité. Et à désactiver, le cas échéant, le micro bien souvent intégré au téléviseur.

Parmi les risques d'intrusion informatique évoqués par le FBI, le fait de voir un pirate "changer de chaîne, jouer avec le volume et montrer des vidéos inappropriées aux enfants". Le service fédéral invoque aussi la possibilité d'allumer la caméra et le micro du téléviseur en douce. L'expert en cybersécurité Catalin Cimpanu voit néanmoins en les conseils du FBI des recommandations "alarmistes". 

La raison? Si les téléviseurs connectés peuvent bel et bien faire l'objet d'une intrusion informatique, les modèles concernés par la présence d'une caméra restent très peu nombreux et peu à même de faire l'objet d'espionnage, comme le sous-entend le FBI.

En 2016 déjà, le FBI, par la voix de son ancien directeur James Comey, avait recommandé d'apposer un adhésif sur la webcam de son ordinateur portable, pour se prémunir de toute observation à distance. Une recommandation déjà appliquée par Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook. Le réseau social vient justement de lancer un nouvel appareil, baptisé Portal, destiné aux appels vidéo et par conséquent équipé d'un écran et d'une caméra. Un produit auquel les conseils du FBI pourraient donc s'appliquer.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech