BFM Business

L'armée américaine peut identifier une personne grâce à ses battements cardiaques

Le Pentagone développe une technologie pour identifier une personne à partir de ses battements cardiaques.

Le Pentagone développe une technologie pour identifier une personne à partir de ses battements cardiaques. - Wikipedia.

Doté d'un laser, un prototype développé par le Pentagone peut reconnaître des individus dans un rayon de 200 mètres, à travers leurs vêtements.

Après la reconnaissance faciale, la reconnaissance cardiaque. Le Pentagone, qui abrite le quartier général du département américain de la Défense, travaille sur un prototype à même d'identifier un individu à distance, à partir de ses battements cardiaques. Au même titre que les empreintes digitales, que les traits du visage ou que l'iris, ce rythme constitue une signature biométrique unique et qui ne peut être modifiée, fait savoir la MIT Technology Review

Pour fonctionner, le prototype baptisé Jetson vient sonder la peau de la personne à reconnaître, pour déceler les légers mouvements induits par le battement cardiaque. Il vient reconnaître les rythmes déjà enregistrés, caractéristiques d'une personne à rechercher. Le procédé fonctionne également à travers les vêtements - à condition qu'ils restent assez légers - dans un rayon de 200 mètres. Une plus grande distance serait envisageable avec un meilleur laser. 

95% de précision

Le Pentagone mise sur cette technologie en raison de sa fiabilité: elle identifie le bon individu dans 95% des cas - bien que la taille de l'échantillon de test ne soit pas précisée. Elle pourrait ainsi être utilisée en complément d'autres outils existants et éprouvés, tels que la reconnaissance faciale

Ce nouveau moyen d'identification nécessite encore quelques ajustements. Trente secondes d'analyse sont nécessaires pour recueillir suffisamment de données. Durant toute cette période, la personne à identifier doit rester immobile, ce qui limite largement le spectre de situations observables.

La technologie développée par le Pentagone vient s'aligner auprès d'un large panel de solutions d'identification. En la matière, la Chine garde une longueur d'avance. Le pays travaille notamment sur une solution de reconnaissance automatique de la démarche, pour venir en renfort de la reconnaissance faciale, très prisée sur son territoire.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech