BFM Tech

Ils ont remplacé leur badge d'entreprise par une puce implantée dans la main

-

- - Capture vidéo YouTube (image d'illustration)

Une société belge a proposé à ses salariés de remplacer leur badge d'accès par une puce RFID sous-cutanée. Une première outre-Quiévrain.

Dépassés, les badges d'accès ? Désormais, les employés de l'entreprise Newfusion, une société belge installée à Malines. utiliseront une puce implantée dans la main... pour accéder aux locaux.

Huit des douze employés de cette entreprise de marketing numérique ont ainsi accepté de se faire implanter une puce électronique de la taille d’un grain de riz entre le pouce et l’index. Celle-ci leur sert à pénétrer dans les locaux, à déverrouiller leur ordinateur ou à payer leurs repas à la cantine, simplement en passant leur leur main devant un capteur. "L’idée a germé après que plusieurs employés ont perdu leur badge", a expliqué Tim Pauwels, l’un des dirigeants de l’entreprise à la RTBF.

Chacune de ces puces RFID coûte 100 euros et contient les données personnelles de l’employé. Et c’est justement ce qui inquiète Alexis Deswaef, président de la ligue des Droits de l’Homme en Belgique. "C’est un outil de contrôle total, estime-t-il, et une atteinte grave au droit fondamental à la vie privée. Parce que cette puce est une vraie boîte de Pandore. Elle permet de surveiller les allers et venues des employés et pourquoi pas d’en tirer des statistiques sur la rentabilité de telle ou telle personne" explique-t-il a la télévision belge. 

Porte-monnaie, badge d'accès ou dossier santé

Un employé de la société y voit quant à lui un outil bien plus positif. Il imagine qu’à l’avenir, des services de secours pourraient scanner la main des blessés d’un accident pour connaître toutes leurs données médicales et donc mieux les soigner. D’ailleurs ce type d’usage a été autorisé par les autorités sanitaires américaines depuis plus de dix ans.

Si NewFusion est la première société belge à franchir le pas, elle est loin d’être la seule. Les premiers à avoir tenté l’expérience étaient des clients d’une discothèque espagnole en 2004. La puce leur permettait de régler leurs consommations. En 2015, c’est une entreprise suédoise, Epicenter, qui a mené une expérience similaire à celle de NewFusion. 400 de ses employés se sont faits implanter une puce pour faire fonctionner la photocopieuse ou entrer dans les locaux. Et en octobre dernier, ce sont une vingtaine de Tchèques qui se sont fait implanter une puce qui leur sert de moyen de paiement sans contact à l’initiative du mouvement Paralelni Polis.