BFM Business

Coronavirus: comment Tinder est utilisé pour avoir des nouvelles des habitants de Wuhan

-

- - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des curieux ont trouvé la solution pour contacter les gens confinés à Wuhan: s'abonner aux versions payantes de Tinder afin de pouvoir rencontrer des gens partout dans le monde. Et donc, dans les zones en quarantaine.

La ville de Wuhan en Chine, foyer d’origine du coronavirus ou Covid-19, est en quarantaine depuis près de deux mois. Les informations sur le quotidien des millions d’habitants de la capitale de la province du Hubei peinent à circuler. Alors, certains utilisent l’application de rencontre Tinder pour entrer en contact avec les résidents de la ville, raconte BuzzFeed. L’application est en théorie bannie de Chine, comme de nombreuses autres à l’instar de Facebook ou Gmail. Mais les citoyens contournent ces interdictions grâce à des VPN - ou Virtual Private Network, un réseau privé virtuel. 

Pour réussir à contacter des gens en Chine sans être sur place, il faut être abonné aux options payantes Tinder Plus et Tinder Gold. Elles permettent de faire des rencontres n’importe où dans le monde, grâce à la fonction Passeport

"Nous voulons juste retrouver notre vie" 

Comme la plupart des personnes interrogées par BuzzFeed, un professeur d’anglais installé Vietnam raconte avoir voulu joindre des habitants de Wuhan pour savoir à quoi ressemblait leur quotidien en quarantaine. Il a consigné leurs échanges dans un article publié sur la plateforme Medium.

Coronavirus Tinder
Coronavirus Tinder © Article de blog Medium publié par "MediaVSReality"
“Les gens ont peur, nous voulons juste retrouver notre vie”, lui écrit l’un d’eux qui explique ne pas avoir quitté sa maison depuis 5 jours. 

D’autres se veulent plus rassurants, expliquant que la situation est “bien gérée” et que les “gens ne paniquent pas trop”. “Le gouvernement a fait du bon travail”, estime un autre.

Coronavirus Tinder
Coronavirus Tinder © Article de blog Medium publié par "MediaVSReality"

Le président Xi Jinping a affirmé mardi que l'épidémie était "pratiquement jugulée". A Wuhan, certaines entreprises ont été autorisées à reprendre leur activité, signe que les dispositifs de quarantaine en Chine s'assouplissent. 

Le coronavirus continue de se propager dans le monde. En France, le dernier bilan de mardi soir faisait état de 1784 cas confirmés et de 33 morts. C'est le cinquième pays le plus touché dans le monde. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech