BFM Business

Après 20 ans de service, Yahoo! Messenger tire sa révérence

-

- - -

Le service de messagerie, lancé en 1998, n'aura pas résisté à l'assaut de Facebook et des applications de conversation sur mobile.

Les adieux ne s’annoncent pas déchirants, tant le service était tombé dans l’oubli. Pourtant, c’est l’une des messageries emblématiques du début des années 2000 qui s’apprête à disparaître. Lancé en 1998, Yahoo! Messenger cessera d'exister le 17 juillet, annonce Techcrunch.

"Aucun service de remplacement n'est prévu", prévient Oath, maison-mère de Yahoo!. L'entreprise développe néanmoins une nouvelle application de messagerie baptisée Squirrel. Les irréductibles utilisateurs de Yahoo! Messenger sont invités à tester ce nouveau service en version beta

Parmi eux, les employés de l'industrie pétrolière. En juin 2016, Bloomberg rapportait le fait que Yahoo! Messenger était utilisé pour échanger régulièrement au sujet de leurs transactions et que l'outil s'était imposé par défaut pour leur permettre de communiquer. D'après des données issues d'App Annie et reprises par Techcrunch, Yahoo! Messenger serait encore 160ème sur le classement de l’App Store et 117ème sur le Google Play Store.

Yahoo Messenger à la grande époque.
Yahoo Messenger à la grande époque. © Yahoo

1998-2018

Avatars et statuts à customiser, fenêtres de conversation sous les thèmes Garfield ou Dilbert… Yahoo! Messenger a posé les bases des applications de messagerie d'aujourd'hui avant que MSN Messenger, également défunt, ne vienne lui faire de l'ombre.

Le service permet dès 2001 de communiquer par le biais d'émoticônes animées et de personnaliser son environnement de discussion, dont sa couleur, son thème et la police utilisée. Son apparence, moins austère que celle d'ICQ, le principal concurrent de l'époque, conquiert les internautes.

Cet ensemble de points forts - associés à la définition de pseudos et de statuts de disponibilité -, sera supprimé en 2015. A cette date, Yahoo! tente de ressusciter Messenger en ajoutant de nouvelles fonctionnalités liées aux toutes nouvelles acquisitions de l'entreprise, Tumblr et Flickr. Il devient ainsi possible de partager des GIFs, d'effacer les messages envoyés et de liker les contenus plus discrètement que sur Facebook. En vain. Le service continue de perdre des inscrits et ne résistera pas à l'avènement de ses principaux concurrents, Facebook en tête.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech