BFM Business

À Cannes, des caméras intelligentes pour repérer les passants sans masques

Trois marchés de la ville testent un dispositif de détection des masques dans l'espace public, par le biais de caméras intelligentes. Ce dernier a vocation a être étendu aux bus.

Cannes prend de l'avance sur le déconfinement. Depuis le 23 avril, des caméras intelligentes ont été installées dans ses trois marchés extérieurs, pour dénombrer les porteurs de masques... et ceux qui en sont dépourvus. La municipalité s'est pour ce faire associée à la start-up française Datakalab, qui propose une technologie de "détection des masques dans l'espace public", rapporte Le Figaro.

À en croire la ville, le dispositif a vocation à être étendu aux bus municipaux, dès ce jeudi 30 avril. Pour l'heure, les caméras déployés dans les marchés sont accompagnées d'un petit écriteau. "Un dispositif de détection de masque de protection respiratoire est mis en place par la mairie de Cannes et Datakalab", peut-on lire à côté d'elles. "Les données personnelles collectées sont immédiatement anonymisées. Vous pouvez vous opposer au traitement en faisant un signe "non" de la tête".

La solution de détection de masque de Datakalab.
La solution de détection de masque de Datakalab. © Datakalab

74% de masqués

Les passants peuvent ainsi, en théorie, donner leur consentement à cette expérimentation. La collectivité assure par ailleurs qu'aucune image n'est stockée, et que la solution s'avère conforme au RGPD, le règlement européen sur la protection des données personnelles entré en vigueur en mai 2018.

"Aucune image n’est stockée ou diffusée, ce qui garantit la protection des données personnelles", assure Datakalab. "Elle permet d’obtenir en temps réel le nombre exact et le pourcentage de personnes masquées ou non dans les trois marchés de la ville", ajoute la société, en précisant qu'un système d'alerte par SMS ou email aux employés municipaux vient compléter le dispositif. 

Les premiers résultats sont déjà tombés. Entre jeudi et dimanche, et d'après les données de l'expérimentation, 74 % des Cannois auraient porté un masque pour se rendre sur les marchés de Gambetta, Forville et La Bocca. Cannes met spécifiquement l'accent sur le port du masque pour réussir son déconfinement. La ville entend le rendre obligatoire à partir du 11 mai. Et chaque habitant peut venir en retirer un - en tissu - auprès de la mairie.

Les bus bientôt concernés

Datakalab n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. "À partir de jeudi après-midi, notre solution de détection du port du masques sera testée dans les bus de Cannes", confirme Frank Tapiro, directeur marketing de l'entreprise, auprès de BFM Tech. "Elle sera couplée à un outil de mesure de la distanciation sociale. En-deça d'un certain seuil, un mètre par exemple, une alerte sera envoyée. Cette solution pourra être adaptée à tous les lieux publics, et pourquoi pas, demain, dans les lycées et collèges", s'avance-t-il, en indiquant que d'autres municipalités, notamment du Sud-Est de la France, se montrent déjà intéressées.

Dans sa lutte contre l'épidémie de coronavirus, Cannes a opté pour la manière forte. Dans la ville, une vingtaine de supermarchés et supérettes prennent la température de leurs clients, pour éviter qu'ils se transforment en foyers de contamination. Au-delà de 38°C, le couperet tombe: le client doit faire demi-tour. Un drone est par ailleurs testé, pour propulser une solution désinfectante dans les rues de la ville.

Le 17 avril, face à l'activisme des municipalités et à leur recrudescence de mesures contre le coronavirus, le Conseil d’Etat a pourtant mis le holà, estimant que les maires ne pouvaient ajouter d’autres mesures à celles déjà décidées par le gouvernement sauf pour "raisons impérieuses liées à des circonstances locales". 

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech