BFM Business

Vaccination: pourquoi le gouvernement renonce à la prise de rendez-vous sur TousAntiCovid

L'application TousAntiCovid sur un smartphone, le 28 octobre 2020 à Toulouse

L'application TousAntiCovid sur un smartphone, le 28 octobre 2020 à Toulouse - LIONEL BONAVENTURE © 2019 AFP

Contrairement à ce qu’avait avancé le ministre de la Santé Olivier Véran, l’application de traçage numérique ne servira pas de plateforme de prise de rendez-vous pour se faire vacciner.

Pour prendre un rendez-vous pour se faire vacciner contre le Covid-19, les Français passeront probablement par Doctolib et consorts. Alors qu’Olivier Véran annonçait le 5 janvier la possibilité de se “pré-inscrire” à la campagne de vaccination en passant par TousAntiCovid, l’application de traçage numérique du gouvernement, Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique, annonce que la piste est abandonnée.

On ne prendra probablement pas rendez-vous directement dans TousAntiCovid”, précise-t-il ce 11 janvier au micro d’Europe 1, faisant référence à des contraintes techniques.

Auprès de BFMTV, une source ministérielle détaille les raisons de ce changement de cap. Pour aider les Français s’inscrire dans l’ensemble des centres de vaccination, TousAntiCovid aurait dû se connecter aux diverses plateformes de prise de rendez-vous utilisées par les professionnels de santé, à commencer par Doctolib. Un développement long et complexe, difficilement conciliable avec l’urgence de la campagne de vaccination.

Pour l'exécutif, ce choix aurait été d’autant plus inefficace que la population visée est âgée, et peu encline à utiliser TousAntiCovid. Le déploiement de la vaccination pour les populations plus jeunes allant de pair avec l’arrivée du vaccin chez les généralistes - notamment avec la probable commercialisation du vaccin d’AstraZeneca, l’intégration de la prise de rendez-vous dans TousAntiCovid aurait de fait impliqué de recenser des milliers de cabinets médicaux.

Carte des centres de vaccination sur l'application

A ces difficultés techniques s’ajoutent les contraintes liées à la protection de la vie privée. TousAntiCovid étant basée sur l’absence de collecte de données personnelles, la connexion de la plateforme avec des systèmes de réservation extérieurs pourrait s'avérer périlleuse.

Mais le gouvernement ne renonce pas pour autant à intégrer TousAntiCovid dans la stratégie vaccinale. En attendant l’intégration des chiffres de vaccination - non communiqués par Santé Publique France à ce jour, l’application proposera dès ce jeudi 14 janvier un lien vers une carte de l’ensemble des centres de vaccination de l’Hexagone, comme cela avait été fait pour les tests avec la plateforme "DépistageCovid". L’utilisateur sera alors redirigé vers la page de réservation du centre choisi, hébergée par Doctolib ou l’un de ses concurrents.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech