Tech&Co
Tech

Un jeune ukrainien de 17 ans récompensé pour ses drones démineurs

Igor Klymenko, un jeune ukrainien, a été récompensé ce mardi pour ses prototypes de drones démineurs. Il a reçu le prix global des étudiants Chegg.org, qui va lui permettre de développer son invention à grande échelle.

Drapeau ukrainien sur les épaules, statue dorée entre les mains et grand sourire, c'est en haut du Rockfeller Center à New York, qu'Igor Klymenko, 17 ans, affiche fièrement sa récompense. Il vient de remporter le prix étudiant de Chegg.org qui s'élève à 100.000 dollars, pour ses drones détecteurs de mines.

C'est en 2014 lors de l'invasion de la Crimée par la Russie, qu'il a eu l'idée de ses drones. Il est alors âgé de 11 ans. Très intéressé par les sciences, Igor décide d'appliquer ses apprentissages pour développer des robots de déminage. Pour cela, il a été accompagné par un laboratoire universitaire ukrainien.

Ses prototypes ont déjà reçu deux brevets officiels de l'Ukraine. Ils détectent les mines antipersonnels et antivéhicules, fournissent les coordonnées de leur emplacement à moins de deux centimètres.

"C'est à présent ma mission de développer rapidement mes drones pour sauver de vies et déminer le territoire ukrainien le plus rapidement et de manière plus sécurisée", a déclaré Igor Klymenko sur CNN. Lorsque la guerre a éclaté en Ukraine en février, il a continué à améliorer ses engins depuis la cave où il a passé deux mois. "Je veux aider ceux qui protègent mon pays", précise-t-il à la chaîne américaine, citant les soldats ukrainiens.

Développer le projet à grande échelle

L'objectif à présent est de développer un produit minimum viable pour une mise en œuvre rapide. Il travaille actuellement avec diverses organisations, dont l'Ukrainian Future Business Incubator.

"Maintenant, on travaille à améliorer ces engins, affirme Igor Klymenko. Nous allons lui ajouter des fonctions d’intelligence artificielle. Ces drones pourront non seulement donner les coordonnées et créer une carte, mais ils pourront aussi désigner le type exact de mine et le moyen de l’enlever en sécurité. Il pourra aussi marquer avec de la peinture là où la mine aura été détectée. Cela devrait rendre le déminage plus rapide et plus sûr ", a déclaré Igor Klymenko.

Selon les autorités ukrainiennes, 23% de leur territoire a été miné par l’armée russe et il faudrait dix ans pour tout déminer.

Margaux Vulliet