Tech&Co
Tech

Twitter et Facebook "signalent" les messages publiés par Donald Trump

Fidèle à sa stratégie de comminication, le président républicain sortant Donald Trump a réagi sur Twiiter,

Fidèle à sa stratégie de comminication, le président républicain sortant Donald Trump a réagi sur Twiiter, - Olivier DOULIERY © 2019 AFP

Les deux réseaux sociaux ont émis une mise en garde contre des publications de Donald Trump accusant les démocrates de "voler" l'élection ou proclamant une" grosse victoire" à venir.

Fidèle à sa stratégie de communication, le président républicain sortant Donald Trump a réagi sur Twitter à la déclaration télévisée de Joe Biden. Dans son message, il accuse les démocrates de tenter de "voler" l'élection présidentielle de mardi aux États-Unis, ajoutant "qu'il ne les laisserait pas faire".

Il réagissait ainsi à la brève déclaration effectuée quelques minutes plus tôt, depuis son fief de Wilmington, dans l'État du Delaware, de Joe Biden, qui avait estimé qu'il était "en bonne voie" pour l'emporter. "Gardez la foi, nous allons gagner!" avait-il ajouté.

Twitter a rapidement réagi, signalant le tweet de Trump

Quasi immédiatement, dans la foulée, Twitter a mis en garde ses utilisateurs contre le tweet, diffusé sur sa plateforme, de Donald Trump accusant ses rivaux démocrates d'essayer de "voler" l'élection présidentielle, à l'issue encore très incertaine.

"Une partie ou la totalité du contenu partagé dans ce Tweet est contestée et susceptible d'être trompeuse quant au mode de participation à une élection ou à un autre processus civique", a publié le réseau social sur le tweet du président, rapidement après sa publication.

Concrètement, ce signalement se traduit sur la page Twitter du milliardaire républicain, par le fait que le tweet n'est plus visible immédiatement. Il faut volontairement cliquer dessus pour l'afficher.

S'exprimant via Twitter dans la nuit de mardi à mercredi, Donald Trump a par ailleurs indiqué qu'il s'exprimerait au cours de la nuit, évoquant une "grande victoire".

Par le passé, plusieurs messages de l'actuel président américain ayant trait au vote anticipé ont déjà été signalés par Twitter au motif qu'ils relayaient des informations "trompeuses".

Facebook applique à Trump sa politique de signalement

Facebook a appliqué à Donald Trump sa politique de "signalement" sur les proclamations précoces de victoire et messages trompeurs.
Facebook a appliqué à Donald Trump sa politique de "signalement" sur les proclamations précoces de victoire et messages trompeurs. © Capture page Facebook

De son côté Facebook, a affiché (cf illustration ci-dessus) sur la page du candidat républicain qui proclamait, "Je ferai une déclaration ce soir, Une grosse VICTOIRE", le message suivant : "le décompte des voix est en cours. Il n'y a pas de candidat donné gagnant pour les élections américaines de 2020."

Comme Twitter, le réseau social a appliqué à Donald Trump sa politique de "signalement" relative aux proclamations précoces de victoire et aux messages jugés "trompeurs."

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco