BFM Business

Sur iPhone, vous pouvez désormais bloquer le pistage de Facebook: voici comment faire

L'application Facebook sur iPhone

L'application Facebook sur iPhone - BFMTV

Une mise à jour d’iOS oblige les applications à recueillir le consentement de l’utilisateur pour suivre son activité à des fins publicitaires.

Le cauchemar de Facebook est devenu réalité: avec iOS 14.5, la dernière mise à jour du système d’exploitation mobile d’Apple déployée à partir de ce 26 avril, le réseau social ne pourra plus pister ses membres sans leur accord. Jouant la carte de la vie privée de ses clients, Apple oblige désormais tout développeur à récolter le consentement explicite de l’utilisateur afin de suivre son activité en ligne. Facebook est, de loin, la première application concernée.

Jusque-là, Apple permettait aux développeurs d’accéder à un identifiant publicitaire unique, associé à chaque utilisateur, permettant de suivre son parcours sur des millions de sites Web ou applications, afin de lui proposer de la publicité ciblée. Facebook étant l’un des principaux acteurs de la publicité en ligne, ses “mouchards” - ainsi que ceux de Google - sont intégrés à la plupart des sites Web.

Notification obligatoire

Concrètement, et grâce à l’accès à cet identifiant publicitaire fourni par Apple, Facebook est capable de retracer l’ensemble de la vie numérique des membres de ses différents réseaux sociaux (à commencer par Facebook et Instagram), pour connaître leurs goûts et leurs comportements en dehors de son écosystème. Dans le but, par la suite, de vendre de la publicité “sur-mesure” aux annonceurs.

Pour mettre fin à cette collecte, les utilisateurs d’iPhone doivent mettre à jour leur appareil vers iOS 14.5, qui sera disponible pour le plus grand nombre au cours des prochaines heures.

Une fois l’opération effectuée, Facebook sera dans l’obligation de demander une autorisation explicite avec l’apparition d’une notification. Il suffira alors de répondre par la négative pour qu’Apple bloque l’accès à l’identifiant publicitaire et mette fin au pistage.

Apple propose également de désactiver le pistage publicitaire pour toutes les applications, sans attendre l’apparition d’une quelconque notification: il suffit de se rendre dans réglages > confidentialité > suivi, puis de décocher la case “autoriser les demandes de suivi des apps”.

Si ce blocage permettra aux utilisateurs d’iPhone et d’iPad de mieux protéger leur vie privée (et de limiter le risque de fuites de données personnelles), Facebook conservera la possibilité d’afficher de la publicité ciblée. Tout d’abord par le biais des données déjà collectées, mais aussi en cas d’accès à la plateforme par une autre machine qu’un iPhone, ou encore en continuant d’analyser le comportement des internautes sur ses propres plateformes (Facebook, Instagram, Messenger ou WhatsApp).

Au cours des dernières semaines, Facebook a multiplié les attaques contre Apple, en raison du risque important de pertes de revenus. L’entreprise fondée par Mark Zuckerberg pourra malgré tout compter sur l’écosystème Android, qui ne propose à ce jour pas de solution équivalente pour protéger sa vie privée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech