BFM Business

Souvent détestée, la typographie Comic Sans MS regagne ses lettres de noblesse

Comic Sans MS

Comic Sans MS - DR

La Comic Sans est aussi populaire que détestée, principalement par les puristes de la typographie. Mais 25 ans après sa création, elle est peu à peu réhabilitée. Instagram vient même d'intégrer une police similaire.

A la fin des années 90, la police Comic Sans MS inonde les prospectus des petits commerces et déjà, certains professionnels l’ont en horreur. Rarement une typographie n’aura autant divisé, même encore 25 ans après sa création. Mais la Comic Sans MS est le symbole d’une autre époque, et c’est peut-être cela qui lui vaut aujourd’hui d’être réhabilitée. Signe qu’elle plaît même aux plus jeunes, Instagram vient d’ajouter une police similaire à sa liste de typographies disponibles.

En 1995, Vincent Connare, un typographe américain, travaille pour Microsoft. L’entreprise planche sur un projet appelé Microsoft Bob, pensé pour remplacer le Gestionnaire de programmes de Windows. Pour aider les utilisateurs à naviguer, l’équipe dirigée par Melinda French - qui deviendra la femme de Bill Gates, crée Rover, un chien jaune. Ses conseils sont inscrits à l'écran dans un phylactère, une bulle de BD. Vincent Connare est alors consulté sur le choix de la typographie Times New Roman pour le chien Rover, créée à l’origine pour le journal The Times.

Le chien Rover du programme Microsoft Bob parlait en Times New Roman
Le chien Rover du programme Microsoft Bob parlait en Times New Roman © Microsoft
“J’ai regardé dans mes comics. Watchmen avait les plus belles typographies. Je leur ai dit que j’envisageais quelque chose de ce genre”, raconte Vincent Connare à Konbini. “Je m'en suis servi pour ma base stylistique. Je devais dessiner à la souris, c’était très difficile à maîtriser. Je passais donc mon temps à redessiner les lettres.”

Sa police ne sera finalement pas intégrée à Microsoft Bob mais à un logiciel pour enfants permettant de créer de petits films, appelé 3D Movie Maker. La Comic Sans est ensuite rendue disponible dans Windows 95.

“C’est là que j’ai compris qu’elle deviendrait une police populaire. Elle avait été choisie car dans l’entreprise, beaucoup d’assistants administratifs s’en servaient pour leurs emails. Des managers s’en sont rendu compte et c’est comme ça que j’ai été retenu”, retrace Vincent Connare.

Pourquoi tant de haine?

La Comic Sans rencontre alors le succès qu’on lui connaît. Tout le monde semble l’apprécier, à l’exception des spécialistes. On la voit trop, partout, tout le temps.

“Les professionnels la détestent”, abonde Julien Gineste, dessinateur de caractères et graphiste. “Mais je crois qu’en dehors de ça, les autres ne la trouvent pas si moche. Elle est moins intimidante qu’une police plus formelle comme Garamond ou Baskerville. Elle est discutable mais comme on dit, soixante millions de personnes ne peuvent pas avoir tort !”.

Outre sa dimension esthétique, les puristes l’ont en horreur car elle ne respecte pas les règles de l’art de la typographie.

“Par rapport à une police de qualité, elle est un peu trop large. Elle est très linéaire, il y a peu de variations dans les épaisseurs des traits, ça donne l’impression d’un mouvement un peu mou. Il y a aussi beaucoup de lettres qui devraient être symétriques et qui ne le sont pas, comme le h ou m majuscules” détaille Julien Gineste, également enseignant en design typographique à l’école Estienne.
"Merci de ne pas utiliser Comic Sans, nous faisons partie du classement des 500 premières entreprises américaines, nous ne sommes pas un stand de limonade"
"Merci de ne pas utiliser Comic Sans, nous faisons partie du classement des 500 premières entreprises américaines, nous ne sommes pas un stand de limonade" © DR

La Comic Sans MS, alliée des dyslexiques

Cette particularité lui vaudrait d’être recommandée par des associations de dyslexiques. “On ne peut pas retourner les lettres car elles ne sont asymétriques, il y a des petites différences de dessin. Grâce à cela, il y a moins de confusion possibles entre des lettres comme le b, le p et le d”, analyse Julien Gineste.

La Comic Sans MS n'est pas symétrique, ce qui la rendrait plus lisible pour les dyslexiques
La Comic Sans MS n'est pas symétrique, ce qui la rendrait plus lisible pour les dyslexiques © BFMTV
“Mon autre hypothèse est que les orthophonistes ont beaucoup fait travailler les dyslexiques avec du matériel en Comic Sans. C’est une police qu’on retrouve souvent dans le milieu médical et paramédical. Rien que tout à l’heure, j’ai remarqué dans le cabinet de mon médecin des petits panneaux d’information en Comic Sans”, avance le typographe.

Une typo plus si ringarde

Des artistes ont tenté de la redessiner pour la corriger. A l'instar d'un certain Craig Rozynski, qui voulait voir "si la police la plus honnie au monde pouvait être sauvée". Sans grand succès. "Elle perd tout son sens", tacle Julien Gineste.

La police Comic Neue, crée par le designer Craig Rozynski
La police Comic Neue, crée par le designer Craig Rozynski © Craig Rozynski

La Comic Sans MS est entrée dans la "pop culture", comme d'autres éléments "kitsch" que l'on adore détester. "You're a Comic Sans person" est même devenue une insulte que l'on retrouve inscrite sur les cartes postales de boutiques de musées.

La Comic Sans n'est plus si ringarde. Une version dérivée vient même d'être ajoutée à la liste des polices disponibles sur Instagram. Ultime reconnaissance pour cette police que d'être réhabilitée par une application qui décide de la pluie et le beau temps en terme de tendances.

Un choix pas si étonnant pour Julien Gineste. "La Comic Sans, née des comics, a un côté très américain que l'on ne perçoit pas forcément en France. Pour eux, c’est une écriture manuscrite d’enfant en école primaire. Ils ont un attachement particulier à cette police".

Son créateur, lui, assure que son oeuvre n'est pas si détestée. Alors qu'il se trouve à une conférence sur le design, il raconte qu'un homme est venu le voir pour lui dire “je n’aime pas votre police. Vous devez recevoir beaucoup de plaintes”. "Je lui ai répondu que non, la plupart des gens ne s’en plaignaient pas, qu’on venait même me serrer la main et me demander des autographes”. Détestée ou non, la Comic Sans MS reste la seule typographie à être reconnue du premier coup d’oeil par monsieur tout le monde.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech