BFM Tech

Mon iPhone 5 marchera-t-il après avoir été écrasé sur le béton ?

Des vendeurs de housse se sont mis à faire des tests pour vanter la qualité de leur produit.

Des vendeurs de housse se sont mis à faire des tests pour vanter la qualité de leur produit. - -

La solidité de l'iPhone 5 est mise à l'épreuve dès sa sortie commerciale. Des vidéos de "crash test" sont déjà en ligne : des gens y détruisent leur téléphone pour voir à quel point il est solide.

A peine sorti, déjà martyrisé. Le nouvel iPhone 5 est-il résistant aux chocs ? C’est la question à laquelle certains ont déjà voulu répondre. Après avoir fait la queue pendant des heures devant un Apple Store, ils ont jeté leur téléphone neuf par terre.

Les "crash tests" sont devenus une étape incontournable pour les nouveaux gadgets technologiques. Dès que le joujou est sorti, il se trouve toujours des possesseurs sadiques pour torturer leur engin hors de prix et le retrancher dans ses limites. Le tout sous l’œil d’une caméra, bien évidemment. Ces vidéos, nées avec YouTube, se partagent ensuite comme une traînée de poudre.

De nombreux petits malins ont compris le stratagème et attirent les clics avec des titres évocateurs, comme "Un iPhone passe sous un rouleau compresseur et s’en tire... Truc de ouf" (ne cherchez pas, ce titre est inventé), et laissent se dérouler devant les yeux du spectateur déçu un écran noir de quelques minutes.

Mais il n’y a pas que les particuliers qui s’adonnent à ces pratiques. Les professionnels se sont engouffrés dans la brèche. Dans la lignée de la légendaire campagne marketing "Will it blend ?", dans laquelle un pseudo-scientifique fourre tout et n’importe quoi dans un mixeur pour prouver la puissance de son produit électroménager, des vendeurs de housse se sont mis à faire des comparatifs insensés pour vanter la qualité de leur produit.

Les blogs techno ajoutent également le choc à leur batterie de tests. Ils font même des comparatifs entre les différents modèles, les différentes marques. 

Âmes sensibles s’abstenir.

Olivier Laffargue