BFM Tech

iPhone 5 : Apple à la reconquête du leadership perdu

Logo d'Apple sur la façade du centre artistique Yerba Buena à San Francisco le 11 septembre 2012.

Logo d'Apple sur la façade du centre artistique Yerba Buena à San Francisco le 11 septembre 2012. - -

Déchue de sa place de n°1 par Samsung et Android, la firme dévoile mercredi son dernier smartphone en position d'outsider. L'heure de la reconquête ?

Un nouveau smartphone pour réaffirmer son autorité. Apple dévoile mercredi son iPhone 5, soit la sixième génération de son téléphone mobile dont le lancement en 2007 avait fait l’effet d’une bombe. Cinq ans après, la présentation d’un nouvel iPhone est toujours aussi attendue mais fait moins office de révolution.

Car si Apple et l’iPhone s’étaient imposés sans l’ombre d’une contestation en 2007 tant la firme surclassait ses rivaux à tous points de vue (appareil, OS, innovation), la concurrence a depuis su rattapper son retard.

Apple perd du terrain

Sur le marché des constructeurs tout d’abord. Quatre ans d’hégémonie ont fait de l’iPhone le smartphone à abattre, les différents acteurs du secteur (Nokia, Samsung, Blackberry, HTC...) dégainant à tour de rôle leur soi-disant “iPhone-killer”. Et à ce petit jeu, c’est Samsung, porté par sa gamme Galaxy, qui est sorti grand gagnant, prenant même le pas sur Apple en mai dernier avec 42,2 millions de smartphones vendus au cours des trois premiers mois de l’année 2012 (contre 35,1 millions pour Apple).

Sur le marché des systèmes d’exploitation ensuite. Le succès du constructeur coréen va de paire avec Android, l’OS de Google que Steve Jobs de son vivant avait déjà chercher à tuer dans l’oeuf. Las, en un an, Apple a été déchu coup sur coup de son trône de premier constructeur et premier OS. Ainsi Android est devenu le numéro un des systèmes d’exploitation pour mobiles en France en septembre 2011. Une place occupée jusque là par iOS. Le système de Google est également majoritaire aux Etats-Unis, où il équipe 52,2% des smartphones (contre 33,4% pour Apple). Au point que l’ancien leader Apple fait désormais, sur le marché des mobiles au moins, figure d’outsider.

Apple moins innovant ?

De quoi inquiéter en haut lieu à Cupertino. Le bras de fer juridique qui oppose Apple à Samsung depuis le printemps 2011 trahit d’ailleurs la fébrilité qui agite la firme américaine.

Au coeur de cette guerre exportée aux quatre coins du monde (Apple et Samsung bataillent devant la justice aux Etats-Unis, au Japon et en Allemagne notamment), l’avalanche de brevets que se disputent les deux firmes. Selon une étude publiée par Techcrunch en août 2011, un smartphone fait appel à 250.000 brevets en moyenne. Une course à l’innovation effrenée dans laquelle chacune des parties accuse l’autre de la copier.

Avec la présentation de l’iPhone 5 mercredi soir, Apple aura donc à coeur de réaffirmer son image d’avant-gardiste, quelque peu ternie par le manque de nouveautés de l’iPhone 4S. La firme, qui se sait attendue au tournant, a déjà annoncé début juin plus de 200 nouveautés pour iOS.

Sandrine COCHARD