BFM Business

Bloquer le téléphone portable en cas de vol, mesure obsolète

BFM Tech

Les policiers parisiens ont récemment découvert dans plusieurs magasins dans l'est de la capitale un logiciel capable de débloquer et réactiver les téléphones portables volés, obligeant les autorités à réfléchir avec les opérateurs à de nouvelles mesures à mettre en place.

L'idée de bloquer les téléphones portables volés est une mesure contenue dans la loi sur la sécurité intérieure appellée Loppsi 2, et votée en mars 2011. Avec cette mesure, les opérateurs ont l'obligation de bloquer sous quatre jours les mobiles volés après le dépôt de plainte au commissariat. L'opérateur transmet le numéro d'identification du téléphone - le numéro Imei - à une banque européenne implantée à Dublin en Irlande. C'est ensuite cette banque qui bloque le téléphone, censé le rendre inutilisable.

Délit passible de 2 ans d'emprisonnement et 37.500 euros d'amende

Or la police parisienne vient de révéler une faille : un logiciel baptisé "Z3X", retrouvé récemment dans une cinquantaine de magasins de téléphonie de l'est parisien. Ce logiciel permet de réactiver les téléphones bloqués, soi-disant inutilisables, afin de les remettre sur le circuit, en reprogrammant le numéro Imei. Ce délit est passible de deux ans d'emprisonnement et 37.500 euros d'amende.