Tech&Co
Tech

Si votre compte PayPal est inactif depuis plus d'un an, vous devrez payer

PayPal

PayPal - JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

PayPal va prélever des frais directement sur les comptes considérés comme inactifs. Une pratique autorisée par la loi.

PayPal serre la vis à ses utilisateurs. Ceux qui ne se sont pas connectés depuis un an à leur compte devront payer des frais d'inactivité, a repéré Numerama. L'information est tirée d'une mise à jour des contrats d'utilisation PayPal.

"Si votre compte PayPal est inactif pendant au moins 12 mois consécutifs, nous pouvons facturer des frais d'inactivité annuels", écrit PayPal.

Inactif signifie que vous ne vous êtes pas connecté à votre compte PayPal ou que vous n'avez pas utilisé votre compte PayPal pour envoyer, recevoir ou virer de l'argent", ajoute l'entreprise.

12 euros de frais maximum

Ces frais "seront inférieurs" à 12 euros "ou au solde restant sur votre compte". Cette nouvelle politique entrera en vigueur le 16 décembre. Après cette date, l'entreprise pourra prélever directement le compte inactif.

Les utilisateurs des comptes susceptibles d'être considérés comme inactifs sont invités à se connecter pour éviter les frais ou à clôturer leur compte. Pour ne jamais les payer, il suffit de se connecter au moins une fois par an.

PayPal n'est pas la seule entreprise à pratiquer des frais d'inactivité. L'application de paiement Lydia dont les comptes sont inactifs depuis de 12 mois peuvent payer jusqu'à 30 euros de frais, prélevés directement sur le compte. Seuls ceux dont le solde est à zéro n'ont pas à s'inquiéter.

Cette pratique est autorisé depuis la loi Eckert promulguée en 2014. A l'époque, le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert, s'était donné pour objet de lutter contre l’oubli des comptes bancaires et des contrats d’assurance vie.

Depuis, les établissement teneurs de comptes sont contraints de détecter ceux qui sont inactifs depuis plus de 12 mois et de tenter de contacter leur titulaire. A défaut, ils peuvent prélever des frais d’inactivité, dans la limite de 30 euros par an. Lydia a ainsi choisi de s’aligner sur ce plafond réglementaire.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech