BFM Business

Santé: Pharmasimple rachète 1001Pharmacies.com, un autre site de vente en ligne

En 2017, Pharmasimple a réalisé un chiffre d’affaires de 19,1 millions d'euros.

En 2017, Pharmasimple a réalisé un chiffre d’affaires de 19,1 millions d'euros. - Charly Triballeau-AFP

Pharmasimple, start-up belge cotée à Paris, rachète pour 8 millions d'euros Enova Santé, société éditrice du site de parapharmacie 1001Pharmacies.com. Ce rachat la placerait en tête des enseignes de parapharmacie en ligne avec près de 1,3 million de visiteurs mensuels.

Premier regroupement d'envergure dans la parapharmacie en ligne. Pharmasimple va procéder à l'acquisition de 100% du capital d’Enova Santé, société éditrice de 1001Pharmacies.com, dans le cadre d'une opération valorisée 8 millions d'euros. Le paiement s’effectuera pour moitié en actions Pharmasimple au travers d’un rapport d’échange de titres et pour l’autre moitié par l’émission d’obligations convertibles avec un terme de quatre ans.

Le groupe ainsi constitué revendique plus de 1,3 million de visiteurs mensuels, ce qui le placerait en tête des sites de e-commerce de vente de produits de parapharmacie en France.

1001Phamacies.com a stoppé la vente de médicaments

Créée en 2011 et dirigée depuis 2017 par Julien Mazerolle, la plateforme 1001Pharmacies.com dispose de 30 000 références en ligne (cosmétiques, compléments alimentaires, produits vétérinaires…). S'étant placée d'emblée sur le créneau de la vente sur internet de médicaments (y compris sur ordonnance), elle avait toutefois eu maille à partir, en 2014, avec l'ordre des pharmaciens qui l'avait traîné en justice. Un jugement défavorable en appel en 2016, a contraint la place de marché à stopper cette activité, au motif que la vente sur internet de médicaments est réservée aux seuls pharmaciens d’officine disposant d’une pharmacie "en dur". 

Pour la start-up belge cotée à Paris, Pharmasimple, qui a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 19,1 millions d'euros avec 120.000 références (cosmétiques, accessoires, compléments alimentaires), il s'agit de sa deuxième opération de croissance externe après le rachat en avril 2018 de la société Parapharmazen.

De nouvelles acquisitions pourraient avoir lieu dans les mois à venir et Pharmasimple, qui se valorise à hauteur de 36,5 millions d'euros et au prix de 25 euros par action, envisage de procéder à une augmentation de capital pour les financer.

Frédéric Bergé