MEA.jpg
 

Kunlun, propriétaire chinois de l'application de rencontres destinée à la communauté gay, a engagé un processus de revente. Le Comité pour l'investissement aux États-Unis y voit en effet une menace pour la sécurité nationale. 

Votre opinion

Postez un commentaire