BFM Business

Pourquoi Google a décidé de fermer Google+

-

- - Google

Alors qu'une faille de sécurité concernant le réseau social vient d'être révélée, Google a décidé de mettre fin à son service auprès du grand public en 2019.

Les heures de Google+ sont comptées. Le réseau social de la firme californienne va fermer ses portes auprès du grand public d'ici 10 mois, vient d'annoncer Google.

Cette annonce fait suite à la révélation par la presse américaine d'une faille de sécurité. Le géant de Mountain View a indiqué avoir découvert et colmaté "immédiatement" en mars dernier une faille dans son réseau social Google+ ayant potentiellement exposé des données personnelles d'un demi-million de comptes. Seraient concernées les personnes ayant utilisé des applications tierces ayant eu accès à l'API de Google+. Et si cela ne concerne finalement "que" 500.000 personnes c'est parce que le réseau social de Google n'était quasiment plus utilisé. 

C'est d'ailleurs pourquoi l'américain profite de cette mauvaise publicité pour le fermer. De l'aveu même de Google, le réseau social a actuellement une "utilisation et un engagement faibles". Car si Google+ a théoriquement un gros parc d'utilisateurs c'est parce que les utilisateurs de Gmail (1,4 milliard de personnes dans le monde en 2018) étaient automatiquement inscrits au réseau social. Mais dans les faits, guère l'utilisaient. 90% des sessions utilisateur de Google+ durent moins de cinq secondes, reconnaît la firme californienne. 

Un anti-Facebook qui n'a pas trouvé sa place

Créé en 2011 pour contrer Facebook et basé sur des cercles de connaissances, Google+ n'aura au final jamais trouvé son public. Les utilisateurs le jugeant trop complexes et au final trop proche de Facebook pour constituer une véritable alternative. En août dernier, Google France avait même annoncé qu'il allait fermer sa page sur le réseau social en invitant ses fans à le suivre sur Twitter et Facebook. 

Et si Google+ va fermer pour le grand public, la société envisage toutefois de maintenir le service en vie pour les clients des entreprises qui l'utilisent pour faciliter la conversation entre collègues. De nouvelles fonctionnalités seront déployées pour ce cas d'utilisation, indique la société. Google précise qu'il veut en faire un "réseau social d'entreprise sécurisé". Une annonce qui a de quoi surprendre alors que la firme vient d'admettre une faille de sécurité.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco