Mark Zuckerberg au Parlement européen, le 22 mai 2018
 

Pendant près d’une heure, le fondateur de Facebook a écouté les questions des différents élus européens, avant d’apporter des réponses plutôt évasives.

Votre opinion

Postez un commentaire