BFM Tech

Pokémon Let’s Go: le jeu qui veut rassembler toutes les générations arrive sur Switch

-

- - -

Les deux déclinaisons de Pokémon Let’s Go sont disponibles ce vendredi 16 novembre. Voici ce qu'il faut attendre de cet hybride de Pokémon Go et de l’édition jaune.

Les dresseurs en herbe les attendaient depuis le 30 mai. Les nouveaux jeux Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli sont enfin disponibles ce vendredi 16 novembre, exclusivement sur Nintendo Switch. Attention, le choix de la version déterminera le Pokémon de départ. Mais il ne faut pas s’attendre à découvrir une nouvelle génération de petites bêtes. Pokémon Let’s Go se base sur Pokémon Jaune, sorti dans les années 2000 sur la mythique GameBoy de Nintendo. De quoi rendre nostalgiques les joueurs des premières heures et séduire les nouveaux arrivés qui ne connaissent que Pokémon Go, avant la sortie d’un nouveau RPG (jeu de rôle) en 2019.

-
- © -

Un nouvel accessoire à la clef

Pokémon Let’s Go est un hybride entre le jeu pour smartphone et l’édition jaune. Il est d’ailleurs possible de transférer, en bluetooth, les Pokémon attrapés sur son smartphone dans sa partie sur Nintendo Switch. L’influence de Pokémon Go est visible: quand le joueur rencontre un Pokémon, il lui suffit de l’attraper avec une Poké Ball. Autre changement majeur, les Pokémon apparaissent directement sur la carte. Le joueur n’a plus besoin d’aller les chasser dans les hautes herbes. De quoi simplifier le gameplay pour les nouveaux adeptes de la licence. Les nouveautés scénaristiques se font en revanche plutôt rares.

-
- © -

Nintendo a imaginé un accessoire inédit pour Pokémon Let’s Go: la Poké Ball Plus, compatible avec la Switch mais aussi avec un smartphone. Jumelée à la console, la Poké Ball Plus sert de manette pour naviguer au sein du jeu et bien sûr, mimer le lancer d’une Poké Ball. Liée au smartphone, elle alerte le joueur lorsqu’un Pokémon apparaît à proximité. Cet accessoire est vendu une cinquantaine d’euros.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech