BFM Tech

Microsoft veut vous surveiller pour vous rendre plus productif

-

- - Microsoft

Le géant américain vient de breveter un système qui permettrait à vos ordinateurs et tablettes de suivre tout ce que vous faites pour, notamment, améliorer les résultats de recherches en ligne.

Au mois de juillet dernier, la CNIL accusait Microsoft et Windows 10 de ne pas respecter suffisamment votre vie privée. Etaient notamment mis en cause une forme de ciblage publicitaire, le transfert de données personnelles vers les serveurs de l’entreprise aux Etats-Unis, etc. Les choses pourraient ne pas s’arranger.

Microsoft vient en effet de se voir accorder un brevet, à en croire nos confrères de Hot Hardware, dont on ne sait évidemment pas s’il se matérialisera un jour dans Windows. Si c’est le cas, certains boucliers pourraient toutefois se lever pour s’y opposer.

Donner une idée du contexte

Dans le document, les ingénieurs de Redmond semblent remettre en cause le modèle logiciel actuel, où chaque programme fonctionne par silo. Selon eux, cette façon de faire ralentit les utilisateurs et nuit à la productivité. Par exemple, lorsqu’un utilisateur passe d’une application à une autre, la seconde n’a aucune idée de ce pourquoi l’utilisateur a pu la lancer. "L’utilisateur perçoit les tâches dans leur totalité. Mais, puisque les applications sont déconnectées et que le système d’exploitation ne leur fait pas de remontées, l’ordinateur n’a aucune idée du but final de l’utilisateur", explique le brevet.

-
- © -

L’objectif de Microsoft est donc de lutter contre cette déconnexion en permettant aux applications de communiquer entre elles, grâce à des "composants de médiation". Derrière ce titre, se cache une sorte de Big Brother embarqué qui surveille toutes les formes de texte dans les applications. Cela implique évidemment ce qui est saisi au travers du clavier mais également le texte figurant dans une photo ou dans les métadonnées d’un document.

A partir de toutes ces données, le système essaie de deviner ce que l’utilisateur souhaite faire. A titre d’exemple, si vous rédigez une note sur le tango et lancez le navigateur Edge, ce dernier pourrait savoir ce que vous étiez en train d’écrire et affiner en conséquence la recherche en faisant remonter certains résultats jugés plus pertinents, par exemple.

Mieux encore, les ingénieurs de Redmond imaginent un système qui permettrait au système d’exploitation de votre PC de communiquer les informations récoltées à vos autres périphériques sous Windows, par exemple votre téléphone, votre tablette ou encore votre Xbox. Une communication qui permettrait à votre écosystème de produits Microsoft de posséder une "conscience globale" du contexte de votre utilisation… Une autre façon de dire que tout ce que vous faites est épié et enregistré.

Selon Microsoft, ce système permettrait d’obtenir des résultats plus rapidement et plus efficacement. Pour autant, le fait que tout ce que vous feriez soit enregistré en temps réel pour être ensuite poussé vers Bing n’est pas forcément très réconfortant. Microsoft indique toutefois qu’aucune information qui permettrait d’identifier un utilisateur ne sera remontée vers les serveurs de Microsoft.

Ce système qui pourrait être intégré sous forme de module dans des applications ou embarqué directement dans Windows est une nouvelle illustration d’une tendance informatique : promettre aux utilisateurs plus de confort d’utilisation en mettant en place un système de surveillance de leurs données ou de leurs actions. De là à dire que ce confort se gagne au détriment de notre vie privée…