BFM Tech

Mattel veut que vos enfants impriment leurs jouets en 3D

La ThingMaker permet de créer personnages et bijoux.

La ThingMaker permet de créer personnages et bijoux. - Mattel

Encore destinées aux professionnels il y a peu, les imprimantes 3D se démocratisent. Au point qu'un célèbre fabricant de jouets en présente une pour les enfants à 300 dollars.

Dans les années 1960, Mattel lançait le ThingMaker, un jeu qui permettait aux enfants de créer des jouets en plastique grâce à un four. En cette mi-février 2016, le fabricant a profité de la New York Toy Fair pour présenter une nouvelle version de ce concept sous la forme d’une imprimante 3D.

Conçue en collaboration avec Autodesk, cette imprimante 3D va permettre aux enfants (à partir de 13 ans) de réaliser des personnages ou des bijoux. Pour ce faire, ils se serviront de l’appli The ThingMaker Design disponible sur Android et iOS pour choisir le modèle, les couleurs et les textures des pièces. Une fois l’objet imaginé sur l’appli, il suffira d’appuyer sur un bouton et l’impression des éléments commencera.

L'appli permet de créer l'objet de son choix.
L'appli permet de créer l'objet de son choix. © Mattel

Le travail pouvant durer une dizaine d’heures pour une figurine complexe (mais seulement 30 minutes pour une bague), mieux vaudra lancer le programme en allant se coucher ou, pourquoi pas, avant que l’enfant parte en classe pour éviter les heures passées devant la machine à attendre que chaque pièce apparaisse. D’autant que l’on commence à parler de risques pour la santé lorsque l’on utilise ce type d’appareil dans une pièce mal ventilée.

Comme l’appareil est destiné aux enfants, Mattel a prévu plusieurs dispositifs de sécurité. Pour commencer, l’imprimante dispose d’un système de porte empêchant l’ouverture pendant l’impression et une fois le travail terminé, la tête d’impression se rétracte pour éviter toute brûlure.

L'impression peut prendre de 30 minutes à plusieurs heures.
L'impression peut prendre de 30 minutes à plusieurs heures. © Mattel

La ThingMaker fonctionne avec des filaments de plastique PLA standards que l’on trouve sur Internet à des tarifs variant de 15 à 35 euros en fonction du diamètre du fil et de la taille de la bobine. Evidemment, le nombre de pièces que l’on pourra réaliser avec une bobine de fil dépendra de leur taille mais en moyenne on estime qu’un kilo de fil permet d’imprimer 20 figurines ou 30 bijoux.

Elle sera mise en vente cet automne aux Etats-Unis sur Amazon au prix de 300 dollars. On pourrait imaginer son arrivée en Europe pour les fêtes de fin d’année.