BFM Tech

MasterCard veut nous faire payer avec nos vêtements

-

- - MasterCard

L’entreprise de paiement a imaginé les tenues, bijoux et accessoires qui pourront nous servir demain à régler nos achats. Il espère les commercialiser dès 2016.

On l’a vu avec l’AppleWatch: le wearable ne sert plus simplement à se connecter mais aussi à acheter. Et MasterCard rêve de transformer tous les supports imaginables en moyen de paiement. L’entreprise a dévoilé cette semaine au salon Money 20/20 de Las Vegas les premiers prototypes conçus dans ce sens: porte-clés, bracelet fitness... une multitude d’objets connectés déjà commercialisés capables, en plus, d’effectuer des achats sans contact comme la bague connectée Ringly.

-
- © La bague connectée Ringly munie du dispositif de MasterCard

Plus surprenant, une ligne de vêtement et d’accessoires imaginée spécialement par le célèbre styliste Adam Selman et portée pour l’occasion par le mannequin Kelly Rohrbach (photo en haut de l'article). Une robe en tweed, des lunettes de soleil, un sac à main et des gants très classiques. Mais tous munis d’une puce.

La puce contient les informations bancaires. Elle se connecte en Bluetooth à une application dédiée de votre smartphone. Et il vous suffit ensuite de passer l’objet qui la contient au-dessus d’un lecteur pour payer.

C’est loin d’être une innovation technologique majeure mais MasterCard rêve de déployer tous ces produits en masse dans les années à venir. Avec l’aide de partenaires technologiques comme le fabricant de semi-conducteurs NXP et le concepteur de processeurs Qualcomm. La sécurité des transactions est assurée par le système Express de Capital One qui permet d’identifier les utilisateurs et chaque support en temps réel.

La commercialisation devrait débuter au second semestre 2016 aux Etats-Unis.

Amélie Charnay