BFM Business

La Fnac lance sa nouvelle liseuse Kobo vendredi

BFM Tech

La Fnac va lancer vendredi sa nouvelle liseuse Kobo au prix de 129,90 euros, profitant de la rentrée littéraire où le groupe dit constater un triplement des téléchargements de livres numériques par rapport à l'année dernière, selon un communiqué jeudi.

L'annonce de la Fnac intervient quelques heures avant la présentation par son concurrent Amazon de sa nouvelle tablette.

"En cette rentrée littéraire, les téléchargements de titres numériques sur Fnac.com triplent par rapport à l'année précédente. Le marché de la lecture numérique en France vit une mutation très rapide, et la Fnac est au coeur de cette dynamique", indique Elodie Perthuisot, directrice du livre de la Fnac, citée dans le communiqué.

La nouvelle liseuse, tactile, disposera d'un éclairage intégré permettant de lire "de jour comme de nuit", précise la Fnac, ajoutant qu'elle continuera à élargir sa gamme dans les prochains mois.

Fabriquée par le Canadien Kobo, comme la version précédente, l'appareil sera disponible en pré-commande à partir du 7 septembre pour une commercialisation mi-octobre dans le réseau Fnac.

La liseuse pourrait dans un deuxième temps être commercialisée dans d'autres enseignes, indique la Fnac, comme la première version qu'elle continuera de vendre et qui est aussi disponible chez Priceminister et SFR.

La librairie électronique de la Fnac compte plus de 2,7 millions de titres, dont 260.000 en français, soit le premier catalogue en français, selon le groupe.

La première liseuse Kobo, lancée en novembre 2011, s'est écoulée à 60.000 exemplaires sur les six premiers mois de sa commercialisation, indique la Fnac.

En France, selon l'institut GFK, il s'est écoulé 172.000 liseuses en 2011. Outre la Fnac et Amazon, leader mondial avec le Kindle, les libraires Virgin et Actissia proposent des propres liseuses, avec des catalogues intégrés.

Si le marché du livre numérique ne représente qu'à peine 1% des ventes de livres en France, il est en pleine croissance et devrait peser 13% en volume et 7% en valeur d'ici à 2015, estimait l'Idate fin 2011.