BFM Business

Google Maps pourrait bientôt afficher l'emplacement des radars

Image d'illustration - A terme, la police néerlandaise voudrait installer des radars  capables de verbaliser les conducteurs qui utilisent leur téléphone au volant.

Image d'illustration - A terme, la police néerlandaise voudrait installer des radars capables de verbaliser les conducteurs qui utilisent leur téléphone au volant. - AFP

Comme d’autres applications de navigation, celle de Google devrait aider ses utilisateurs à signaler des accidents, mais aussi les contrôles routiers.

En plus de vous guider, Google Maps pourrait bientôt vous faire économiser des points de permis. D’après le code informatique de la nouvelle version de l’application de navigation, analysé par le site américain Android Police, des fonctions de signalement devraient prochainement faire leur apparition. Les lignes de code évoquent notamment la possibilité de signaler un accident ou un radar. Une fonction qui mettrait davantage en avant l’aspect communautaire de l’application, comme c’est le cas sur Waze - propriété de Google.

Une fonction largement utilisée

Si cette fonction est confirmée dans la version finale de Google Maps - en cours de déploiement, elle pourrait s’appliquer différemment en France, où les applications de navigation avaient été sommées de retirer leurs fonctions de signalement de radars. Sur le papier, signaler un radar est légal, selon un arrêt de la Cour de cassation datant de 2016; utiliser un détecteur ou un brouilleur de radar est en revanche prohibé. Dans les faits, les applications comme Waze n’affichent plus la présence de radars depuis 2014, mais évoquent des “zones de danger” ou la présence des forces de l’ordre à l’emplacement des instruments de contrôle. Google Maps pourrait donc faire de même.

En France, le signalement de radars est plébiscité par une large part des automobilistes. D’après une étude du comparateur d’assurance en ligne Minute Auto effectuée sur des conducteurs de 18 à 45 ans, 88% des sondés utilisent un avertisseur radar lors de leurs trajets en voiture.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech