BFM Tech

Facebook veut proposer plus de jeux dans Messenger

-

- - Facebook

La messagerie teste actuellement la nouvelle plateforme Instant Games qui devrait être focalisée sur les parties multijoueurs. L’éditeur de Candy Crush King.com est déjà sur les rangs.

Les jeux vidéo sont-ils la nouvelle arme de Facebook Messenger pour fidéliser ses utilisateurs ? Les responsables de la messagerie reconnaissent en tous cas expérimenter en ce moment la plateforme Instant Games, comme le rapporte le site TechCrunch. Elle devrait être axée sur les jeux multijoueurs. Un premier essai a été repéré en Nouvelle-Zélande avec la mise à disposition dans Messenger du jeu de carte Shuffle Cats du célèbre éditeur de Candy Crush King.com.

Facebook Messenger revendique aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde. Mais la concurrence est rude avec un public d’adolescents et de jeunes adultes davantage attiré par Snapchat ou Whatsapp. Alors, le service lance en permanence de nouvelles fonctionnalités pour engager ses abonnés. Basket, foot, échecs, on pouvait déjà trouver des mini-jeux sur Facebook Messenger depuis cette année, le service s’étant ouvert depuis peu aux développeurs tiers.

Du multijoueur asynchrone

L’intérêt d’Instant Games serait avant tout de pouvoir réaliser des parties multijoueurs asynchrones permettant de se mesurer contre ses amis sans forcément que tous soient connectés au même moment. Facebook pourrait lancer un kit de développement dès le mois prochain mais l’on ne connaît pas encore le modèle économique et l'on ignore si les éditeurs seront autorisés à pratiquer des achats intégrés. Big Viking Games, qui édite Galatron VS ou encore Fish World, serait aussi sur les rangs.

Rappelons que les efforts de Facebook pour se positionner sur le créneau des jeux vidéo se sont soldés par plusieurs échecs dont le plus retentissant fut le projet Spartan en 2011. Cette semaine, la société est revenue à la charge avec Facebook Gameroom, un client de jeu sur PC. C’est une application qui centralise les jeux disponibles sur le réseau social. Essentiellement des free-to-play.

Avec Instant Games, Messenger creuserait encore davantage le sillon de ces petits jeux accessibles à tous, pratiques et faciles à expérimenter durant de courtes pauses dans la journée et .. rendant les internautes captifs de sa plateforme.

Amélie Charnay