BFM Tech

Facebook Messenger permet d’organiser vos sorties et de payer vos dettes entre amis

-

- - Facebook

Fini les discussions sans fin pour choisir dans quel restaurant on ira dîner, l’application Messenger propose une fonction de sondage. Autre amélioration: un bot vous propose de payer vos dettes directement depuis vos discussions.

Facebook Messenger s’enrichit de deux nouvelles fonctions vraiment très intéressantes. Révélées par le site Tech Crunch, ces fonctions pour l’instant uniquement disponibles aux États-Unis permettent de créer facilement des sondages et payer ses dettes. Deux outils qu’on trouve par ailleurs via des applications sur mobile (et même Twitter pour le cas des sondages) et Facebook avant lancé une fonction de sondage sur ses pages en 2007, mais ici intégrées à une messagerie: c’est vraiment très malin.

Organiser vos sorties… et pas seulement

La fonction de sondage est assurément très pratique pour organiser une soirée, par exemple. Comme il n’est pas toujours évident de se mettre d’accord entre amis sur le choix du restaurant ou encore le film qu’on ira voir au cinéma, Messenger propose de créer un groupe de discussion avec un sondage auquel chacun peut répondre.

-
- © Facebook

Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que cette fonction ne se limiterait pas à une liste de choix possible comme "pizza ou sushi". Les sondages pourraient être complètement personnalisés. Toutes vos décisions de groupes devraient donc pouvoir se régler sur Messenger…et régler son ardoise aussi.

Payer ses dettes

La seconde fonction fait appel à "un bot", une sorte d’intelligence artificielle qui scrute vos conversations, surtout lorsqu’il s’agit d’argent. Comme on le voit dans l’image ci-dessous, sitôt que vous parlez d’argent avec un ami, un message apparaît pour vous proposer de vous acquitter de vos dettes.

-
- © Facebook

Certains pourraient trouver ce rappel à l’ordre un peu (carrément ?) déplacé, d’autant que cela met bien en avant le fait que vos conversations sont surveillées. Il y a toutefois de grandes chances qu’il soit possible de désactiver la fonction.

Mais si le concept vous plaît, sachez que les micro-transactions s’effectuent directement depuis l’application. Il faut donc renseigner un numéro de carte bancaire directement dans l’application Messenger. Celle-ci a donc dû être sécurisée en conséquence avec l’arrivée de cette nouvelle fonction. Si votre confiance en l’appli est assez limitée, d’autres existent sur les différentes boutiques d’applications de Google et Apple.

D. Nogueira, avec A. Charnay