BFM Tech

Bravia A1 65 pouces : on a testé la Rolls des téléviseurs Sony

-

- - -

Le téléviseur dernière génération de Sony fait une entrée remarquée sur le secteur de l’OLED, la technologie d’écran de prédilection de LG. A une image superbe s’ajoute un son de qualité grâce au système Acoustic Surface.

Dévoilé au dernier salon CES de Las Vegas, le premier téléviseur OLED de Sony, un monstre de 65 pouces, débarque dans l’Hexagone. Rappelons que cette technologie actuellement dominée par LG a su trouver son public, grâce à des couleurs vives et des noirs profonds qui subliment l’image. C’est d’ailleurs le constructeur coréen qui fournit au japonais les fameuses dalles OLED pour ses nouveaux Bravia.

Sony Bravia A1 : bardé de technologies

La qualité d’un écran ne fait pas tout. Celui du Bravia A1 (référence KD65A1) est couplé à la puissance du dernier et puissant processeur X1 Extreme conçu par Sony. Le téléviseur bénéficie aussi d’une innovation majeure dans le domaine de l’audio, baptisée Acoustic Surface. Le son est ici restitué par la dalle du Bravia, sur toute sa surface, grâce à des vibrations exercées par de petites enceintes à l’arrière du téléviseur. Assez incroyable !

-
- © -

Bardé de technologies, ce nouveau Bravia tient-il pour autant ses promesses ? la réponse est oui, que ce soit en matière de design, d’image ou de son. A l’instar d’un cadre photo, le téléviseur semble simplement posé sur son meuble TV, faisant la part belle aux films. Le pied qui lui sert de béquille à l’arrière accueille un petit caisson de basses en renfort du système Acoustic Surface, ce dernier restituant un son de qualité, surtout au niveau des aigus et des mediums. Puissant, ce dernier se montre riche de détails, avec un effet stéréo efficace.

Une image agréable et dynamique

Du côté de l’image, la dalle de ce Bravia reprend les atouts de l’OLED, à savoir l’intensité des couleurs et la profondeur des noirs – le contraste est dit « absolu » -. La fidélité des couleurs n’est pas aussi bonne que sur la dernière star de LG, le W7 (tout de même deux fois plus cher), mais reste très satisfaisante. L’image est dynamique, fluide, agréable et la qualité de traitement du processeur de Sony n’y est pas étrangère. Seul bémol, le constructeur n’a pas jugé bon de remettre au goût du jour sa télécommande, un peu vieillotte.

-
- © -

Le Bravia KD65A1 de Sony est, en conclusion, un excellent téléviseur, même si sa plateforme Android TV n’est pas, selon nous, aussi efficace que le système Web OS de LG ou Tizen de Samsung. Une prochaine mise à jour apporterait toutefois des améliorations notables.

Il reste à savoir s’il faut se précipiter sur le dernier-né de Sony, vendu près de 5500 euros. Les prochains téléviseurs C7 de LG et les QLED de Samsung ne devraient, en effet, plus tarder et ils sont, eux aussi, très prometteurs.