BFM Tech

Acer Swift 7 : on a testé le PC portable le plus fin du monde

Ce PC ultraportable à écran 13,3 pouces est pour l'instant le plus fin du monde dans sa catégorie.

Ce PC ultraportable à écran 13,3 pouces est pour l'instant le plus fin du monde dans sa catégorie. - LM/01net.com

Avec moins de 1 cm d'épaisseur, l'ultraportable Swift 7 d'Acer joue pleinement la carte de la finesse pour se démarquer de la concurrence. Sans oublier celle du prix, vraiment abordable pour une machine de ce type.

Une épaisseur de 9,98 mm pour 999 euros ! Le Swift 7 d'Acer peut se targuer d'être le PC ultraportable le plus fin du monde et, aussi, l'un des plus abordables des appareils à écran 13,3 pouces actuellement disponibles sur le marché.

Et comme si ces atouts ne lui suffisaient pas, il met également en avant son excellente qualité de conception... à raison !

En aluminium brossé champagne et noir, le boîtier dit unibody de l'Acer Swift 7 est aussi plaisant à toucher qu'à regarder !
En aluminium brossé champagne et noir, le boîtier dit unibody de l'Acer Swift 7 est aussi plaisant à toucher qu'à regarder ! © LM/01net.com

Vraiment léger (1,13 kg) et mêlant harmonieusement arrondis et lignes affûtées, son boîtier est intégralement composé d'aluminium brossé, de couleur noire et "or champagne". Certains argueront que cela lui confère un côté un peu "tape à l'oeil", mais il faut bien reconnaître que cela tranche radicalement avec les couleurs argentées très à la mode parmi les ultraportables, tant PC que Mac.

Swift 7, suffisant pour les tâches quotidiennes

Une finition soignée, un poids et une finesse records, le Swift 7 a tout pour séduire les amateurs de beaux ultraportables à condition que ces derniers ne souhaitent pas, en premier lieu, saisir du texte dans le noir. Le clavier n'est, en effet, malheureusement pas rétroéclairé. En second lieu, il ne faut pas non plus espérer jouer ou faire tourner Photoshop toute la journée sur le Swift, car ce ne sont pas des domaines dans lesquels il s'illustre.

L'appareil est en revanche très à l'aise avec les applications couramment utilisées : suite bureautique, navigateurs web ou même visionneuse de vidéos Full HD voire 4K.

Concilier finesse et puissance est très difficile dans le monde PC ! Pour parvenir à passer sous la barre fatidique du centimètre d'épaisseur, Acer a dû opter pour une configuration matérielle dite "ultra basse consommation", refroidie passivement - synonyme de silence complet en fonctionnement - et d'une batterie fine. Ce cocktail ne tient toutefois pas toutes ses promesse en matière d'endurance (9 heures annoncées). Ainsi, selon nos critères d'évaluation, l'autonomie du Swift 7 est tout juste correcte : 6 h 40 minutes au mieux, en lecture vidéo continue et moins de 6 h 30 en utilisation variée intensive.

Une prise casque et deux prises USB Type-C : le Swift 7 d'Acer offre "autant" de connecteurs que l'un des derniers MacBook Pro 13 d'Apple.
Une prise casque et deux prises USB Type-C : le Swift 7 d'Acer offre "autant" de connecteurs que l'un des derniers MacBook Pro 13 d'Apple. © LM/01net.com

Dernier regret, les bords très fins de l'appareil n'accueillent que des prises USB Type-C. Comme sur le Spectre 13 de HP ou les derniers MacBook Pro 13, elles servent aussi bien à recharger la batterie qu'à accueillir d'éventuels périphériques. Problème, ce type de connecteur n'est pas du tout le standard actuel et ne facilite pas la connexion de clés et autres disques durs externes USB traditionnels. Heureusement, Acer livre un adaptateur idoine, fort laid mais ô combien utile.

Retrouvez l'intégralité du test de l'Acer Swift 7 sur 01net.com