Reconnaissance faciale
 

Les détracteurs du projet prennent pour exemple San Francisco, le berceau des nouvelles technologies qui a pourtant interdit la reconnaissance faciale par crainte de subir la surveillance permanente du gouvernement.

Votre opinion

Postez un commentaire