Tech&Co
Tech

Louis-Carl Vignon, président de Ford France, envisage le véhicule de demain "comme un smartphone"

Invité de Tech&Co, le président de Ford France Louis-Carl Vignon a évoqué le futur du constructeur automobile américain. Et ce futur sera accompagné de plusieurs géants du numérique.

La neutralité carbone d’ici 2035 en Europe et 2050 à travers le globe est aujourd’hui la grande priorité de Ford. Le constructeur a en effet décidé de tout miser sur les véhicules électriques.

Mais l’horizon de Ford est également tourné vers la technologie et l’intelligence artificielle. Plusieurs partenariats ont ainsi été actés, dont un avec Google, afin que les véhicules de la marque puissent bénéficier de l’écosystème du géant d’Internet.

Enrichir l’expérience utilisateur

A partir de 2023, les voitures Ford seront ainsi équipées des services proposés par Google, comme Google Maps ou Google Play. Une façon d’améliorer l’expérience des clients selon Louis-Carl Vignon, invité de Tech&Co:

"Le software fait partie de notre projet. Le véhicule génère des millions de données à la seconde. Ces données, si on les utilise bien, permettent d’enrichir l’expérience de l’utilisateur."

Mais Google n’est pas le seul géant à avoir su séduire Ford. D’ici quelques mois, certains véhicules de la gamme Mustang seront équipés de l’assistant vocal Alexa d’Amazon, encore une fois pour améliorer l’expérience utilisateur. "Celui qui aura son portail équipé de domotique pourra dire en arrivant chez lui "Alexa peux-tu ouvrir mon portail?", a donné en exemple Louis-Carl Vignon.

"Le véhicule devient une sorte de smartphone", a expliqué le président de Ford France, convaincu que les nouvelles technologies feront partie intégrante des véhicules à venir sur le marché. Une façon de venir concurrencer Tesla et ses modèles autonomes, équipés de nombreuses technologies.

Julie Ragot