Tech&Co
Tech

Les téléphones iconiques de BlackBerry vont bientôt cesser de fonctionner

Le Blackberry Bold 9900, dans une boutique T-Mobile à Los Angeles, en 2012

Le Blackberry Bold 9900, dans une boutique T-Mobile à Los Angeles, en 2012 - KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES

Ce 4 janvier, la célèbre marque du début des années 2000 va mettre fin au support logiciel de ses modèles historiques. Les modèles fonctionnant sous Android ne sont pas concernés.

Si les utilisateurs concernés devraient être rares, c'est une échéance fortement symbolique: ce 4 janvier 2022, les téléphones de la marque BlackBerry et fonctionnant sous son propre système d'exploitation, vendus entre 2001 et 2013, vont cesser de recevoir des mises à jour essentielles à leur fonctionnement.

Selon le site de la marque, qui parle explicitement de "fin de vie", ils pourront au fil du temps perdre toute possibilité de passer des appels, d'envoyer des SMS ou de se connecter à Internet.

Jusqu'à 20% de parts de marché

Parmi les modèles les plus emblématiques de l'entreprise (baptisée Research In Motion Limited jusqu'en 2013) figurent le BlackBerry Curve ou le BlackBerry Bold. Ils étaient alors les premiers mobiles à populariser le système de messagerie instantannée avec BlackBerry Messenger, lancé en août 2005 et disparu en 2019 face à la concurrence de WhatsApp ou Messenger.

Les mobiles BlackBerry ont également séduit de nombreux utilisateurs grâce à leur clavier physique, particulièrement efficace. En 2016, Kim Kardashian avait regretté sur Twitter la "mort" de son BlackBerry Bold et l'impossibilité d'en trouver un neuf.

En 2009, les téléphones BlackBerry culminaient à plus de 20% de parts de marché, loin devant un iPhone qui faisait encore ses débuts au niveau mondial. Ils se sont par la suite effondrés à 0% de parts de marché en 2016, malgré différentes tentatives de relance.

Des modèles fonctionnant sous Android ont par la suite été lancés, fabriqués par TCL, sans véritablement convaincre, disparus en 2020. Ces derniers, qui sont les derniers appareils à disposer d'un clavier physique restent toutefois fonctionnels et ne sont pas concernés par l'échéance du 4 janvier.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech