BFM Business

Les produits français épargnés par les sanctions américaines pour l'heure

Les présidents français et américains ont échangé ce lundi à propos de la taxe sur le numérique que veut instaurer l'UE. Ils ont décidé de poursuivre les négociations toute l'année, et suspendu leurs menaces de sanctions mutuelles, écartant pour l'heure la menace de sanctions américaines sur des produits français.

Emmanuel Macron et Donald Trump sont tombés d'accord pour prolonger les discussions sur la taxation des géants du numérique jusqu'à la fin de l'année, écartant pour le moment la menace de sanctions américaines sur des produits français, a indiqué lundi une source diplomatique française.

Ce sursis vaut pour le champagne, des produits laitiers dont l'emblématique roquefort, les sacs à main en cuir, les cosmétiques, la vaisselle en porcelaine ou encore les cocottes en fonte françaises, très prisées des gourmets américains.

Dans un tweet posté en début de soirée, Emmanuel Macron qualifie lui-même d'"excellente" la discussion qu'il a eue dimanche avec son homologue américain. "Nous allons travailler ensemble sur un bon accord pour éviter toute escalade des tarifs" douaniers, ajoute-t-il.

En écho, la Maison Blanche a souligné que les deux hommes étaient convaincus qu'il est "important de mener à bien des négociations couronnées de succès" sur ce dossier.

Il y a un an, les Etats-Unis avaient relancé les négociations sur la taxation du numérique au sein de l'OCDE, qu'ils bloquaient depuis plusieurs années, mais ils ont posé en décembre des conditions rejetées par la France.

L'administration Trump avait ensuite menacé de surtaxer "jusqu'à 100%" l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français.

N.G. avec AFP