BFM Business

Le "robot chien" de Boston Dynamics fait ses premiers pas dans l'armée française

Le robot Spot aux côtés de l'Armée de Terre

Le robot Spot aux côtés de l'Armée de Terre - Twitter (@SaintCyrCoet)

L'armée française met à l'épreuve le robot quadrupède de Boston Dynamics, déjà testé par l'armée américaine.

Il sait danser en rythme, ouvrir des portes, monter des escaliers, patrouiller sur une plate-forme pétrolière, surveiller l'entrée de parcs de Singapour ou encore décontaminer des lieux exposés à la Covid-19. Le robot Spot de Boston Dynamics pourrait à terme venir accompagner l'armée française dans ses missions. D'après un message partagé sur Twitter par l'école militaire de Saint-Cyr Ooëtquidan, le robot quadrupède a tout récemment été testé par l'armée.

Cette expérimentation fait office de première, d'après le site spécialisé Lignes de défense. Elle aura consisté à mettre le robot dans une situation de combat urbain. Le Spot a ainsi été amené à partir en exploration et effectuer des missions de reconnaissance. Le cliché partagé par Saint-Cyr le montre équipé d'une GoPro, pour transmettre des images aux troupes.

Une vidéo, cette fois-ci réalisée par Ouest-France, revient sur les scénarios imaginés pour tester le robot: offensifs et défensifs, ils se sont déroulés de jour comme de nuit et à deux reprises - l'une avec le robot, l'autre sans - pour chaque scénario. L'idée: mesurer les différences d'efficacité dans la détection de l'ennemi ou le ravitaillement. Et surtout, mieux répondre à la problématique définie pour ce test, à savoir la "robotisation du champ de bataille".

Peu d'autonomie

En tout, 80 élèves de l'école de formation ont été mobilisés. D'autres industriels, dont les spécialistes de la robotique Nexter et Shark Robotics, l'entreprise qui s'était illustrée pour son robot déployé lors de l'incendie de Notre-Dame, ont également été impliqués.

Toujours selon Lignes de défense, les robots testés se sont illustrés par leur capacité à effectuer des missions de reconnaissance dans certaines zones à risque et, de fait, préserver la vie des soldats. L'autonomie de Spot a néanmoins été critiquée, le robot ayant manqué de batterie en plein assaut.

Fin 2020, plusieurs robots équivalents au Spot, cette fois-ci conçus par l'entreprise Ghost Robotics, avaient été testés par l'armée américaine. Les robots, baptisés Vision 60, ont en l'occurrence été mis à l'épreuve pour des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, sur la base aérienne de Nellis, dans le Nevada, et à l'occasion d'un exercice de grande ampleur.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech