BFM Tech

La facture mobile des Français repart à la hausse

-

- - Marjan Lazarevski- Creative Commons

En baisse depuis quatre ans, les consommations mensuelles des clients mobiles enregistrent pour la première fois une légère augmentation et atteignent désormais 19,92 euros en moyenne.

L’effet Free est-il arrivé à son terme ? La facture mobile mensuelle des Français avait continuellement baissé depuis 2012 grâce à l’arrivée sur le marché d’un quatrième opérateur tirant les prix vers le bas. Mais le deuxième trimestre qui vient de s’écouler enregistre à nouveau une hausse. Certes, elle est légère puisqu’elle ne représente que 40 centimes par rapport au trimestre précédent. Mais la somme s’élève désormais à 16,6 euros HT, selon les derniers chiffres publiés par l’Arcep. Soit 19,92 euros TTC comprises.

La 4G se généralise

Une hausse à imputer à plusieurs facteurs. D'une part, la consommation de données progresse sensiblement : elle atteint désormais un volume de 130 000 téraoctets, soit une augmentation de 95,9% en un an. Quant à la consommation mensuelle des clients se connectant à Internet via leur mobile, elle dépasse pour la première fois un gigaoctet par mois. 

Les Français se convertissent aussi de plus en plus à la 4G qui concerne désormais une carte SIM sur cinq, soit 15,6 millions de cartes au total. C’est 10 millions de plus par rapport à l’année dernière.

Toujours plus de forfaits

Ces chiffre masquent cependant de grandes disparités puisque la facture est trois fois plus lourde pour les détenteurs d’un abonnement (19,0 HTT) que pour ceux qui utilisent une carte prépayée (6,5 euros HTT). Or les consommateurs privilégient de plus en plus les forfaits (57,9 millions ce trimestre) par rapport aux cartes pré-payées (13,1 millions) qui sont en baisse. 

Ces mêmes adeptes du forfait envoient en moyenne 300 SMS, utilisent 774 mégaoctets de data et téléphonent durant 3h36. C'est largement au-dessus de la moyenne qui se situe autour de 248 SMS, 638 mégaoctets et 3h08 de conversation. Les usages mobiles des Français sont en croissance et leur facture n'en sortira pas indemne.

Source :

L'Arcep

Amélie Charnay