Instagram a été investi par les "trolls russes", au même titre que Facebook.
 

Les publications de l'Internet Research Agency, l'agence de propagande russe, ont généré davantage d'interactions sur Instagram que sur Facebook en amont de l'élection présidentielle américaine de 2016.

Votre opinion

Postez un commentaire