Facebook devrait être davantage peuplé de morts que de vivants d'ici 50 ans

L'Oxford Internet Institute donne cinquante ans à Facebook pour comprendre davantage de profils de personnes décédées que de personnes en vie.
 

Une étude menée par l'Oxford Internet Institute remet sur le devant de la scène le sujet de la mort numérique, qui trouve une importance toute particulière sur Facebook. 

Votre opinion

Postez un commentaire