BFM Business

En janvier, Twitter pourra supprimer des tweets de Donald Trump

Donald Trump à Ashburn, en Virginie, le 2 août 2016

Donald Trump à Ashburn, en Virginie, le 2 août 2016 - Molly Riley - AFP

Une fois Joe Biden au pouvoir, Donald Trump perdra son statut de privilégié sur Twitter. Ses tweets contraires au règlement pourront être supprimés, à l'instar de ceux publiés par une personne lambda.

Le 20 janvier, Donald Trump cèdera le bureau ovale de la Maison Blanche à son successeur, Joe Biden. Il perdra par la même occasion son statut de privilégié sur Twitter, a confirmé le réseau social au média américain The Verge. Actuellement, sa position de Président des Etats-Unis lui vaut un traitement de faveur de la part de la plateforme.

Ses tweets, même contraires au règlement, restent en ligne. Mais Twitter ajoute parfois un message d'alerte à destination des utilisateurs quand ils propagent de fausses informations. Ce fut le cas pour une dizaine de messages publiés par Donald Trump après les résultats de l'élection, où le candidat républicain affirmait avoir la preuve d'une fraude électorale.

"Nous considérons que le contenu est d'intérêt public s'il contribue directement à la compréhension ou à la discussion d'un sujet d'intérêt public", détaille Twitter.
Un second tweet de Trump modéré par Twitter
Un second tweet de Trump modéré par Twitter © Twitter

Des critères précis

Ces exceptions "d'intérêt public" ne s'appliquent qu'aux messages "d'élus et de représentants du gouvernement, car il est dans le grand intérêt du public de connaître leurs actions et déclarations, et de pouvoir en discuter", explique Twitter.

Pour qu'un compte ayant publié un tweet contraire au règlement bénéficie de ce traitement, il doit: être vérifié, avoir plus de 100 000 abonnés et représenter "un membre actuel ou potentiel d'un organe gouvernemental ou législatif local, régional, national ou supranational".

Donald Trump, en tant qu'ancien président des Etats-Unis, ne remplira donc plus ces critères. Son compte personnel @realDonaldTrump sera concerné par ce changement, mais pas les profils officiels @WhiteHouse, @POTUS et @FLOTUS car ils seront transférés à la nouvelle administration.

Dès janvier, si Donald Trump publie des messages contraires au règlement de Twitter, il sera donc traité comme n'importe qui. Ses tweets pourront être supprimés et son compte pourra même être suspendu.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech