BFM Tech

Il a grillé 88 ordinateurs de son école d'ingénieurs "pour l'adrénaline"

L'école d'ingénieurs Estaca à Laval

L'école d'ingénieurs Estaca à Laval - Google Maps

En utilisant une clé USB, un étudiant en quatrième année a détruit une partie du parc informatique de son établissement. Le préjudice estimé est de 250.000 euros.

Mais quelle mouche a bien pu piquer cet étudiant de 21 ans, élève en 4e année de l'Estaca? Le jeune homme est poursuivi pour avoir volontairement endommagé 88 ordinateurs au sein de cette école lavalloise spécialisée dans l'ingénierie du transport, et cela en l'espace d'un mois environ. Selon France Bleue Mayenne, les PC sont tombés en panne par vague successives. Une enquête interne est rapidement diligentée. Menée avec l'aide de l'Esiea, une école d'ingénieurs en informatique située juste à côté, elle permet d'identifier l'auteur qui a reconnu ses méfaits en garde à vue lundi dernier.

Apparemment, le saboteur n'avait pas vraiment de mobile. Il aurait fait ça pour se faire "une petite montée d'adrénaline", souligne France Bleue. Un défi lancé à soi-même, pour le fun, en quelque sorte. Techniquement, il n'est pas très claire comment il a procédé. Il aurait utilisé une clé USB "capable de détruire des systèmes informatiques en quelques dizaines de secondes". On se sait pas si les dommages sont uniquement logiciels ou également matériels. Le préjudice estimé est important: 250.000 euros.

En tous les cas, cette affaire fait vaguement penser à USB Killer, une clé USB capable de griller la carte mère par électrocution. L'effet est immédiat et fatal, car cette clé détruit les circuits de façon irrémédiable. La machine est bonne pour aller à la poubelle. Cet outil de sabotage est malheureusement facile à se procurer, car en vente libre sur Internet. Rien ne dit, pour autant, que cet étudiant ait utilisé ce type d'outil. Il s'est peut-être appuyé sur un malware plus classique. Ce qui est certain, par contre, c'est qu'il n'aura pas son diplôme.