BFM Business

Le CM de Décathlon, star des internautes en pleine polémique sur le hijab

-

- - Pexels

Le community manager (CM) de Decathlon, Yann, est devenu l'idole des internautes sur Twitter en pleine polémique sur le "hijab de running". Celui qui gère le compte Twitter de la marque était déjà bien connu sur le réseau car il a géré plusieurs crises qui ont rendu son sang-froid célèbre.

Le hijab, le “couvre-tête” Decathlon destiné aux pratiquantes de la course à pied ne sera finalement pas vendu en France. Depuis mercredi, la polémique enfle sur les réseaux sociaux. Des personnalités politiques ont même appelé au boycott de la marque. Face à eux, une personne était chargée de calmer les foules. Le community manager de Decathlon, Yann.

Depuis plus de 24 heures, Yann répond sur Twitter aux internautes lambda et aux personnalités politiques qui s'interrogent sur ce "hijab de running". Et ses messages polis et concis lui ont valu les compliments des internautes. Tous ont été retweetés et likés plusieurs milliers de fois. À tel point que le prénom "Yann" était en tendances France sur Twitter mardi après-midi, juste en-dessous de “Decathlon”. Le hashtag “YannPresident” est même apparu.

Yann, la force tranquille 

Ses messages les plus populaires sont destinés à des personnalités politiques. À Lydia Guirous, porte-parole du parti Les Républicains qui accuse Decathlon de se “soumettre à l’islamisme” et de “renier les valeurs de notre civilisation”, Yann rétorque simplement que ce produit répond à un “besoin sportif” formulé par “certaines pratiquantes de la course à pied”.

Quand l’ancienne ministre de l’environnement Corinne Lepage rappelle que “la loi interdit de se cacher le visage”, Yann rappelle qu’il s’agit d’un hijab.“Il faut faire attention aux termes employés pour ne pas créer de confusion”, écrit le CM de Decathlon. 

Mais son plus gros succès reste sa réponse à la porte-parole d’En Marche. Mardi matin, Aurore Bergé déclare ne plus vouloir “faire confiance à une marque qui rompt avec nos valeurs”. “Le sport émancipe. Il ne soumet pas”, s’indigne Aurore Bergé. Une heure plus tard, Yann lui répond:

“De notre côté, nous nous concentrons sur la démocratisation de la pratique du sport. (...) Notre objectif est simple, leur proposer un produit sportif adapté, sans jugement”.

Plusieurs gestions de polémiques à son actif

Si les internautes soutiennent autant Yann, c’est probablement parce qu’ils le connaissent déjà bien. Il a géré plusieurs polémiques, dont celle sur les sacs à dos de couleur rose pour les filles et bleu pour les garçon. Il a même déjà fait l'objet de plusieurs articles dans Néon, Le Parisien, le HuffPost ou encore Checknews il y a quelques heures.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech