BFM Business

Amazon Echo: 1700 enregistrements vocaux envoyés à la mauvaise personne

-

- - Amazon

Un Allemand, qui n'a jamais utilisé l'enceinte Amazon Echo, a eu la mauvaise surprise de recevoir 1700 enregistrements vocaux d'un utilisateur de l'enceinte. Amazon assure qu'il s'agit d'un "incident isolé".

C’est une erreur technique qui permet de rappeler qu’il faut se montrer prudent avec les objets connectés. Un Allemand a réclamé ses données à Amazon, comme l’autorise le règlement général sur la protection des données (RGPD). En ouvrant le lien que lui a envoyé Amazon, l’utilisateur allemand a eu la mauvaise surprise de découvrir 1700 enregistrements vocaux d’un utilisateur de l’enceinte connectée Amazon Echo, a repéré TechCrunch. Le magazine allemand c’t, abréviation du mot allemand Computertechnik, "technologie de l'ordinateur", révèle que l’homme n’avait jamais utilisé Alexa, l’assistant vocal d’Amazon. 

Le propriétaire de l'enceinte facilement identifiable

Le client a signalé le problème à Amazon, qui n’a jamais donné suite. Mais peu de temps après, les fichiers contenus dans le lien ont été supprimés. Entre temps, l'utilisateur allemand avait copié les enregistrements sur son ordinateur et les a transmis au magazine c’t. Après écoute des fichiers, c’t affirme que l’identité du propriétaire de l’enceinte Amazon Echo est facilement reconnaissable uniquement grâce aux enregistrements. Amazon a notifié la violation des données dans les 72 heures à l’autorité responsable, comme le prévoit le RGPD.

"Il s’agit d’une malheureuse erreur humaine et d’un incident isolé", déclare un porte-parole d’Amazon dans un communiqué transmis à TechCrunch. "Nous avons résolu le problème avec nos deux clients concernés et avons pris des mesures pour améliorer notre processus".
https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech