BFM Business

Covid-19: pas de fichier des personnes non vaccinées prévu en France

Invité sur le plateau de BFMTV, Gabriel Attal a précisé que la France ne suivrait pas la politique de l'Espagne, en ne créant pas son propre fichier des personnes non vaccinées contre la Covid-19.

Alors que la campagne de vaccination contre la Covid-19 tout juste lancée en France cristallise les tensions, Gabriel Attal est venu dissiper un doute. Sollicité ce 30 décembre sur le plateau de BFMTV, le porte-parole du gouvernement a maintenu qu'il n'y aurait "pas de fichier des personnes qui refusent de se faire vacciner contre la Covid-19".

La France se distingue en cela de l'Espagne, dont les autorités ont annoncé lundi qu'elles tiendraient un registre des personnes refusant l'injection. Ce registre, voué à être partagé avec d'autres pays européens, ne sera pas rendu public.

"Vaccin Covid"

La France a en revanche bel et bien créé son fichier des personnes vaccinées contre la Covid-19. Le fichier, instauré le 25 décembre par décret, doit permettre d'organiser la campagne de vaccination. Il s'agira en l'occurrence de mieux s'y retrouver dans les publics à traiter, de connaître le rythme des opérations selon les territoires et de prévenir les patients vaccinés en cas d'apparition tardive d'effets indésirables.

Le système, baptisé "Vaccin Covid", entrera en vigueur le 4 janvier. Parmi les données enregistrées, les noms et prénoms des patients mais aussi leur âge et des informations sur leur état de santé. Figureront également dans ce dossier des éléments ressortant de l'injection elle-même, comme la date et l'hôpital où aura eu lieu la piqûre, le modèle du vaccin ou encore le nom du soignant.

Quatre types de personnes seront habilités à accéder à ces données: les soignants ayant pratiqué le vaccin, le médecin traitant ou encore les agents de la Caisse nationale d'Assurance maladie et ceux de l'Agence de sécurité du médicament.

Les données resteront conservées dix années durant. Le dispositif a été validé par la Cnil ce 29 décembre. La Cnil a promis de surcroît de garder un œil sur la question et de s'assurer que ce fichier de données ne soit pas utilisé à mauvais escient.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech