BFM Tech

Non, le gouvernement ne va pas installer StopCovid automatiquement sur votre smartphone

-

- - BFMTV.com

Une fausse information évoque l’installation par défaut de l’application sur les smartphones utilisant iOS et Android. Il s’agit en réalité d’une mise à jour effectuée par Apple et Google, qui n’a pas de lien avec StopCovid.

"En toute illégalité le gouvernement fait installer l’application COvid-19 (sic) depuis hier soir, ou plus probablement la moitié de cette application, avant même le vote au parlement et la publication des décrets au Journal officiel."

Partagé par le sénateur LR Alain Houpert, un article anonyme est relayé depuis plusieurs heures sur les réseaux sociaux. Le texte, qui parle de “l’application Covid-19”, semble évoquer l’application de traçage numérique StopCovid, qui sera déployée ce 2 juin. Il s’agit en réalité d’une confusion avec une mise à jour des systèmes d’exploitation iOS et Android.

-
- © -

Une mise à jour à l’échelle mondiale

Partout dans le monde, de nombreux smartphones ont récemment reçu une mise à jour, en intégrant un volet dédié au Covid-19 dans les paramètres de santé. Cette évolution fait suite au développement d’une plateforme commune par Apple et Google, mise à disposition des gouvernements pour développer leur propre application de traçage numérique. Cette “brique logicielle” n’est donc pas une application en soi, mais peut servir de base pour accélérer le les travaux des autorités de santé souhaitant en développer une. Une option qui n’a pas été retenue par le gouvernement français.

-
- © -

Ayant été développée sans l’aide d’Apple et Google, StopCovid ne sollicite donc pas ces outils, qui sont ainsi marqués comme étant indisponibles au sein des paramètres du smartphone, et qui ne peuvent être activés que lorsqu’une application compatible est installée manuellement par l’utilisateur. Ce qui ne sera pas le cas dans l’Hexagone.

Cette fausse information fait suite à une précédente rumeur, elle-même évoquée à l’Assemblée nationale par Jean-Luc Mélenchon, mentionnant un enregistrement par StopCovid de la liste des contacts de l’utilisateur. Là encore, l’information n’est pas fondée, l’application n’ayant aucun accès à ces données, ni même au nom de l’utilisateur. La géolocalisation, source d’autres approximations, n’est pas non plus activée.

Pour fonctionner, StopCovid fait appel à la fonction Bluetooth du smartphone, afin d’enregistrer des identifiants liés aux machines se trouvant à proximité (moins d’un mètre) pendant au moins quinze minutes. Des données conservées pendant 14 jours, puis supprimées. En cas de contamination, l’utilisateur concerné est invité à le préciser au sein de l’application, afin que les possesseurs des smartphones détectés à proximité puissent recevoir une alerte, qui ne précisera pas son identité. L’application StopCovid sera disponible gratuitement ce 2 juin sur iPhone et sur les smartphones Android, et s’adressera uniquement aux volontaires.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech