BFM Business

Coronavirus: une poignée de porte auto-nettoyante pour limiter la propagation de l'épidémie

BFM Tech
Au-delà des simples masques chirurgicaux, plusieurs innovations tirent leur épingle du jeu dès lors qu'il s'agit de désinfecter de façon efficace des objets du quotidien.

Elles sont aussi simples que salvatrices. Plusieurs innovations s'attachent à désinfecter des objets du quotidien pour limiter la propagation d'épidémies. Ainsi d'une invention française, de la start-up Skoon.

Leur poignée de porte autonettoyante consiste en un dispositif basique mais efficace: une bague coulissante, qui vient déposer une fine couche de liquide désinfectant à chaque ouverture et fermeture de porte, laissant la poignée propre. L'entreprise vise essentiellement le marché des entreprises, des hôpitaux et des crèches. Seules contraintes: remettre du liquide dans la bague coulissante à raison d'une fois par semaine, et en changer régulièrement les piles. 

Autre nid à bactéries et à virus: l’écran de votre smartphone, que l'on consulte en moyenne plus de 200 fois par jour. La start-up américaine Phonesoap, littéralement "savon pour smartphone", a mis au point un chargeur qui vient stériliser cet appareil, une fois placé à l'intérieur. Le secret: des rayons UV-C, bien connus dans le secteur hospitalier pour leur capacité à stériliser le matériel médical.

Dernier dispositif utile, et non des moindres, les claviers lavables se trouvent facilement en ligne, pour une vingtaine d'euros. Ils peuvent être passés sous l'eau, avec du savon, pour désincruster des miettes égarées entre leurs touches ou les débarrasser de leurs microbes. À condition, bien sûr, d'enlever au préalable leur connectique. 

Une innovation, toutefois non disponible sur le marché et qui fait avant tout figure de projet artistique, a également fait parler d'elle. Une férue de design, basée à San Francisco, a conçu des masques chirurgicaux améliorés, qui reprennent les traits du visage de leur détenteur pour se plier aux outils de reconnaissance faciale classiques... et éviter, au moment de déverrouiller son smartphone, d'avoir systématiquement à retirer son masque de protection. 

Elsa Trujillo avec Anthony Morel